Crupet, labellisé un des "Plus Beaux Villages de Wallonie" depuis 1996, est un pittoresque village de la commune d'Assesse, typique du Condroz namurois et célèbre pour son donjon, l'église Saint-Martin, son tilleul et ses anciens moulins.

L'église Saint-Martin, classée, a été construite au cours du 12ème siècle et élargie en style gothique au 16ème. Le tilleul aurait été planté vers 1830 pour célébrer l’indépendance de la Belgique.

Crupet est aussi célèbre pour la grotte artificielle dédiée à Saint Antoine de Padoue et son diable, imaginée par l’abbé Joseph Gérard et bâtie avec l'aide des villageois au début du 20e siècle

La Grotte Saint-Antoine de Padoue

Les travaux débutèrent en 1900 suivant le programme du Chanoine Gérard, curé à Crupet pendant 44 ans.

Pour l'assise de la grotte, il a fallut l'aide des paroissiens pour déplacer plus de 200m3 de terre. Ensuite les roches (environ 300 tonnes) trouvées dans les bois environnant furent amenées par tombereaux entiers (navettes éreintantes et interminables). On opéra un tri avant de commencer la disposition des roches. Il faudra plus de 30 tonnes de ciment pour façonner l'ensemble. Au bout de 3 ans d'efforts surhumains apparaît le sanctuaire de Saint-Antoine de Padoue ! 

Les statues ont été fabriquées dans les ateliers de la fonderie PIERSON (aujourd'hui disparue) située à Vaucouleurs en France. Les statues sont pour la plupart façonnées en plâtre moulé, à l'exception de celle du mendiant et de l'impressionnante représentation du diable (qui pèse 703kg) réalisées toutes les deux en fonte.

L'inauguration et la bénédiction se déroulèrent le 12 Juillet 1903.

VISITE DE LA GROTTE

Vue de l'extérieur, elle se présente comme un enrochement d'une quinzaine de mètres de haut, en pierres grises.

Depuis une niche aménagée dans la flèche, un Saint-Antoine à l'Enfant, domine l'ensemble, surplombant une terrasse où, de part et d'autre, deux archanges anéantissent le démon (serpent).

Une dalle-autel surmontée d'une croix en pierre de taille se dresse au milieu de cette terrasse.

Devant la grotte un prêtre agenouillé représente le Chanoine Gérard en personne.

Si l'on pénètre par l'une des ouvertures latérales, on accède à une sorte de petit déambulatoire. Du plafond tombent des stalactites en ciment.

A droite et à gauche, dans les cavités, deux dioramas mettent en scène les plus célèbres miracles que l'on prête à saint Antoine :

le miracle dit "de la mule"

et le "prêche aux poissons".

Au centre, la mort de saint Antoine est également représentée (la légende raconte qu'au moment de rendre l'âme, le Christ lui est apparu).

Dans le fond, à gauche un escalier étroit permet d'accéder à la façade arrière du monument.

En haut de ces quelques marches, vous attend une statue d'un vieux mendiant qui recueille votre obole.

A main droite se dresse le grand diable cornu et ailé.

En face de lui un jeune enfant de chœur qui le repousse de la main tandis qu'il trace sur le sol le signe de la croix.

Au-dessus de cette scène, on remarque, à la base de la flèche, l'entrée du petit caveau où a voulu être inhumé le Chanoine Gérard.


Les moulins

Crupet est un pays de pierres, de bois et ... d'eau ! Deux ruisseaux (le Ry de Mière et le Ry de Vesse) se réunissent pour former le Crupet, rivière qui se jette dans le Bocq, à Bauche, 4 km en aval.

A la sortie du village, un autre ruisseau (le Ry de Jance) descendant de Durnal rejoint le Crupet.

Le Crupet.

Cette multiplicité de ruisseaux à forte pente à donné naissance à de nombreux moulins. La plus ancienne trace écrite date du 12e s. On sait qu'il y avait au moins 5 moulins ou usines utilisant la force hydraulique au 16e s. : 2 moulins à farine, 1 tordoir, 1 forge et 1 poudrerie. Ces 2 dernières usines disparaîtront au 17e s. Vers 1780, 2 papeteries vont s'installer à 100 m l'une de l'autre.

Vers 1800, on comptait 8 moulins, de tailles diverses : 4 moulins à farine, 1 papeterie, 1 forge, 1 moulin à chanvre et 1 moulin à huile !
Au cours du 19e s. tous seront transformés en moulin à farine. Le dernier s'arrêtera en 1945.
Les vestiges les plus intéressants sont le gros moulin Purnode, transformé en minoterie à vapeur au 19e s.,

l'ancienne papeterie , qu'occupe maintenant l'Hôtel des Ramiers, auparavant dénommé "Moulin l'Honneux". Les fenêtres à l'étage se présentaient naguère sous forme d'écoutilles d'aération du papier.

et le moulin à huile de la Rue du Comte.

Potale située sur le coin de la façade de ce moulin.

Cadran solaire sur une vieille maisonnette de la rue du Comte (la plus ancienne rue du village) fabriquée avec les matériaux traditionnels du Condroz : bois, grès, calcaire, colombage et torchis.

Chapelle Saint Roch

Chapelle dédiée à Saint Roch, prié au 14e contre la peste et à la disparition de celle-ci et contre la rage. Elle vient d'être totalement rénovée.


Un très beau reportage de la télévision belge RTBF de 50 minutes pour vous faire découvrir Crupet

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×