L’Archéosite et Musée d’Aubechies - Beloeil vous propose un voyage de 5000 ans dans notre passé. Véritable musée à ciel ouvert, il met en scène la vie des populations qui se sont succédées dans nos régions au travers de diverses reconstitutions réalisées sur base des résultats de nombreuses fouilles archéologiques. 

On s'est interrogé sur la signification des menhirs. Edifices cultuels ou funéraires ? Stèles commémoratives ou monuments indicateurs ? La question n'est pas tranchée et les hypothèses sont nombreuses.

La Préhistoire est illustrée par des habitats du Néolithique (premiers agriculteurs - éleveurs), de l’Age du Bronze et de l’Age du Fer.

Chaque habitation est soigneusement meublée et aménagée de manière à présenter au public des reconstitutions éloquentes des périodes abordées, lui offrant ainsi une véritable immersion dans le passé.

La maison Groupe de Blicquy (+/- 4500 av. J.-C.) est l’une des premières realisations de l’Archéosite. 

De plan trapézoïdal, cet habitat communautaire inclut également un espace de vie, des espaces de stockage, un enclos et un atelier de taille de silex (sous l’auvent). 

Vous pouvez apercevoir des pots suspendus servant de réserves de nourriture.

La ferme danubienne est une maison communautaire du néolithique ancien.

La salle centrale possède en son centre un foyer légèrement creusé dans le sol, une meule à grain, un four à pain en torchis cuit et une longue litière (banquette d’argile recouverte de peaux de mouton et de chèvres). Deux ouvertures au ras du toit ou évents assurent l’évacuation des fumées et le tirage du feu.
Des enclos sont destinés à accueillir des animaux tandis qu’un atelier de taille de silex, abrité sous l’auvent et installé à l’extérieur, fournissait un outillage lithique diversifié : perçoirs, pointes de flèches, grattoirs, racloirs, burins, lames de faucille, etc.

Les pilotis désignent l'ensemble de pieux traditionnellement en bois enfoncés dans le sol et destinés à soutenir une construction hors de l'eau ou au-dessus du sol. ​

Un dolmen devant la première maison gauloise

La première maison gauloise (1er siècle avant J.-C.) Elle se compose d’une seule grande pièce ainsi que d’un enclos pour les animaux. Cet habitat sert à abriter une famille au sens restreint du terme.

 

 

 

Au centre de la pièce unique se trouve le foyer. Celui-ci est légèrement surélevé et est bordé de chenets, pièces qui servent à soutenir les bûches dans le foyer. 

Ceux présentés ici sont en terre cuite et à tête de bélier. Ces animaux puissants ont pour fonction de protéger l’habitat.

 

 

 

Dans le fond de la pièce se trouve un métier à tisser vertical. Il s’agit d’un bâti en bois auquel sont suspendus des fils de laine qui forment la trame de l’étoffe. Ils sont maintenus en tension par des poids en terre cuite. Une barre horizontale et mobile permet de passer les fils de trame (horizontaux) entre les deux rangées de fils de chaîne (verticaux). Face au foyer se trouve le four à pain. Celui-ci est semblable à ceux des périodes précédentes. Il est flanqué d’une meule à grain rotative composée de deux disques de granit.​

Autre maison gauloise plus confortable. Cette particularité se remarque dans l’aménagement intérieur de part la finesse et la multiplication du mobilier (tables, bancs, escalier…).

Un métier à tisser vertical permet de fabriquer des étoffes aux motifs variés.

Une meule à grain rotative composée de deux disques de granit pour faire la farine.

La présence d’un tonneau, invention gauloise destinée à contenir la cervoise (cervesia), considérée comme l’ancêtre de nos bières actuelles, élaborée par les Celtes. Du point de vue des ingrédients employés, les textes anciens mentionnent l’utilisation du froment. Le breuvage était également aromatisé à l’aide de multiples ingrédients tels que le cumin, le gingembre ou encore le laurier.

Vue sur le temple et la nécropole gallo-romaine.

Durant l’époque romaine, les nécropoles parsèment les campagnes. Le cimetière situé au lieu dit du « Camp romain » à Blicquy a livré plus de 500 tombes. 
Les monuments étaient habituellement dotés d’une épitaphe gravée. Parfois, une apostrophe est également destinée aux passants. Les monuments plus riches comportaient des scènes sculptées présentant le défunt seul ou accompagné de sa famille, auxquelles pouvait être ajoutées des scènes représentatives du métier que le défunt exerçait.

La galerie a colonnade était destinée à recevoir les pèlerins pour l’organisation de banquets rituels. Elle abrite un musée présentant les objets trouvés lors des fouilles.

Le temple gallo-romain (fanum) exceptionnel lieu de culte.

Le bâtiment central, la cella, correspond à la demeure de la divinité et a pour principale fonction d’abriter la statue du Dieu. Autour de la cella, une galerie ouverte permettait d’accueillir d’autres divinités et abritait également les pèlerins des intempéries et servaient également de lieu de banquet et de repos.

A l’intérieur de la cella, il y a des statues de divinités. Au centre, on aperçoit le Dieu Mars, dieu de la guerre et protecteur des foyers ; à droite une statue de Mercure, dieu du commerce et des voyageurs ; à gauche une statue d’une vénus portant des grappes de raisins. Sur le sol, on aperçoit différents types d’offrandes comprenant de la vaisselle (offrandes alimentaires), des cruches (offrandes liquides comme le vin), des monnaies, des dédicaces, des statuettes... 

Le moulin situé à proximité de la boulangerie se compose d’une roue à aubes horizontales, c’est-à-dire une roue munie de pales, surfaces portantes en rotation autour d’un axe.

La boulangerie abrite un four (furnus) qui s’inspire directement de ceux découverts à Pompéi. Celui-ci est constitué d’une voûte qui protège la sole, c’est-à-dire la surface sur laquelle sont placés le bois de chauffage et ensuite les futurs pains. 

La villa reconstituée à Aubechies comprend l’oecus (pièce de réception) et plusieurs annexes. Les pièces sont décorées de fresques, de plusieurs mosaïques et sont meublées de répliques de meubles d’époque.

Reconstitution des thermes avec un système de chauffage par hypocauste.

L'hypocauste est le nom donné au système de chauffage par le sol utilisé à l'époque romaine et gallo-romaine surtout dans les thermes romains.

Un grand foyer, le praefurnium, situé à l'extérieur de la pièce, avait la forme d'une petite chambre circulaire ou rectangulaire voûtée, avec une ouverture pour l'allumage, et communiquait par une seconde ouverture avec l'hypocauste. Ce foyer était toujours aménagé dans une pièce de service ventilée et conçue pour recevoir une réserve de carburant (charbon de bois).

Ce sol épais, s'il était long à chauffer, en revanche, conservait mieux la chaleur et les baigneurs devaient chausser des sandales à semelles de bois pour se déplacer. La suspensura reposait sur un grand nombre de pilettes disposées à intervalles réguliers, sur un radier de briques. Ces pilettes étaient formées de briques superposées de forme majoritairement carrée dont la hauteur variait selon la température que l'on souhaitait obtenir. Afin que l'air chaud circule mieux dans les salles, les murs étaient doublés intérieurement par un réseau de tubulures (tubuli en latin), canalisations de terre cuite de section rectangulaire mis bout à bout. L'évacuation des gaz chauds se faisait le plus souvent par des cheminées.

Le jardin romain

Dans le potager, on cultive trois catégories de végétaux : les légumes, les plantes aromatiques et les plantes médicinales. Durant l’époque romaine, des arbres fruitiers sont également plantés le long des chemins ou dans des espaces qui leur sont réservés (champs, pâtures, etc.). Certaines variétés de fruits sont en plus importées. 

Reconstitution du chaland (péniche gallo-romaine) sur une longueur de 16 m et une largeur de 2,90 m.


 

Commentaires (3)

1. pascal 28/12/2015

formidable ,merci

2. Divin 01/06/2015

Magnifique document, bravo encore une fois

3. ndj 01/06/2015

joli reportage

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×