La Gravière Brock est une ancienne carrière d’extraction de graviers, ouverte en 1983, à Hermalle-sous-Argenteau. Elle se situe entre le Canal Albert et la Meuse, juste au sud du pont d'Hermalle-sous-Argenteau.

Longtemps resté à l'abandon, le site est devenu un magnifique petit coin de nature.

Cette gravière forme incontestablement une zone de grand intérêt biologique, en citant en effet les caractéristiques des abords de l’eau stagnante, notamment pour l’hivernage des oiseaux et la reproduction des amphibiens.

Une roselière est un groupement de grandes plantes semi-aquatiques dont les racines se développent directement dans l'eau.


Ce genre de massif constitue en lui-même un habitat particulier pour un bon nombre d'oiseaux qui font le bonheur des passionnés d'ornithologie.

Le long du ponton en bois, les roseaux dépassent déjà un mètre cinquante.

Roseau commun - phragmites australis.

Le roseau commun est plus élancé que la massette et présente l'aspect de grandes plumes d'autruche. Ses tiges servaient autrefois à la couverture de toitures, toit de chaumes.

Massette - Typha latifolia

Sur les berges de l'étang s'étendent quelques massifs d'un roseau appelé massette. On reconnaît cette espèce à l'aspect de son inflorescence, un large épi dressé sur une tige et qui se désagrège en hiver sous un aspect cotonneux.

L'île aux oiseaux.

Abrités dans le poste d’observation, petits et grands peuvent observer les colonies d’oiseaux blottis sur les îles flottantes installées afin de les protéger des prédateurs ou des promeneurs trop curieux.

Tout au long de la balade, des panneaux didactiques sont là pour nous donner une foule d'information sur la faune et la flore.

Fuligule miloin

Fuligule morillon.

La balade se poursuit sur un ponton flottant sur un bras du petit lac.

Sur la berge, un amoncellement de branchages: "Le castor vient en sous-marin et rentre sous l'eau dans sa tanière. Il faut venir à la tombée de la nuit ou très tôt le matin pour les voir.

Ce rongeur pouvant peser plus de 20 kilos était jadis très présent en Belgique. Mais, chassé pour sa chair, sa fourrure et son castoréum (une sécrétion odorante musquée dégagée par une glande utilisée en parfumerie) il avait totalement disparu fin du 20e siècle.

Le castor végétarien trouve sa substance dans le cambium, un fin tissu vert présent dans l'écorce des ligneux. Cette pâte verte, à l'origine de la croissance de l'arbre, est un vrai trésor pour l'animal car elle constitue son unique source de nourriture en hiver.

Il abat des arbres pour cette raison, mais aussi pour le bois indispensable pour la construction de ses barrages et de ses huttes recouvertes de branches de saule écorcées.

A l'extrémité, il y a aussi des pontons fixes pour les pêcheurs qui sont installés confortablement, en dehors du circuit de promenade.

On arrive à la fin du lac.

Un petit sentier dans une partie boisée nous fait rejoindre l'autre côté du lac.

On emprunte le Ravel qui longe le lac.

Du Ravel on a une belle vue sur le pont flottant.

Un couple de canards colverts.

Ouette du Nil.

Des bernaches bonnettes

Grèbe huppé.

Retour à la case départ et vue sur le lac. Le ciel s'est couvert, il était temps de rentrer.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×