Le lac de Bambois à Fosses-la-Ville, c'est une oasis de verdure entre Namur et Charleroi. Un lieu de baignade en eau douce, c'est plutôt rare en Wallonie. 

Si les jours de très grande affluence, on se retrouve parfois un peu à l'étroit sur la plage, on est loin des déboires d'antan.

Le lac de Bambois a longtemps été surexploité d'un point de vue touristique. Dans les années 50, le site, alors privé, était très populaire et accueillait des centaines de touristes sans aucune considération pour l'environnement.

Fin des années 70, le lac pollué est laissé à l'abandon. Il faudra vingt ans pour sauver ce lieu et en faire ce qu'il est aujourd'hui.

Depuis 1996, une grande partie du parc, racheté par la région wallonne, est classée Natura 2000. Plus de 150 espèces d'oiseaux y ont été observées.

Le lac de Bambois, ce sont aussi 12 jardins thématiques où l'on peut déambuler à la recherche d'un peu d'ombre et de calme, ou encore de beaux décors pour quelques photos souvenirs. Le site est très prisé par les jeunes mariés.

Le Club House est l'espace d'initiation enfants-adultes à la pêche du brochet sur le lac.

Un pic d'algues bleues forment une écume à la surface de l'eau. C'est un phénomène naturel qui se déroule à cette fin de saison d'été dans de nombreux plans d'eau. La sécheresse sévissant, les 2 ruisseaux qui alimentent le lac sont à sec et le lac ne reçoit plus d'eau fraîche. Elles peuvent provoquer des irritations de la peau.

Le sentier des découvertes longe la berge puis, surprise, s’enfonce sous la route

pour ressortir de l'autre côté le long du ruisseau, dans une petite vallée remplie de plantes d’ombre (hostas, astilbes,…) et découverte de la vielle maison de pêche.

Un bel exemple de Sympétrum sanguin mâle, recherche des eaux stagnantes, souvent avec des niveaux d'eau fluctuants et des zones atterries bien ensoleillées. Le Sympétrum sanguin vole essentiellement de la mi-juin à la fin septembre.

Le sentier part tout droit jusqu’à un second étang, et revient via une multitude de jardins, plus beaux les uns que les autres :

le Jardin des Senteurs aménagé autour des mares et petits ruisseaux

Les algues bleues sont partout dans toutes les petites mares...ce qui leur donne cette couleur turquoise.

Le Jardin aux Parapluies, qui fait penser à un tableau de Magritte.

Le sentier continue vers le Petit Vivier entièrement recouvert de lentilles d'eau.

En revenant vers le grand lac, on emprunte un long sentier boisé, le Sentier des Biotopes.

Il longe un petit ruisseau également envahi par les algues bleues.

Dans le bâtiment de droite, plusieurs aquariums permettent d’observer les poissons de lac et de rivière.

Un brochet dans son aquarium.

La promenade est loin d’être terminée ! Un second sentier sur pilotis mène vers l’autre côté du grand lac, en passant sous une treille très romantique.

Un Pavillon Asiatique

puis un Jardin Monet dédié aux poètes et aux artistes. 

Van Gogh aimait y venir peindre, Verhaeren aimait venir y écrire des poèmes,…

Le Jardin Clos avec son potager.

Légumes et fleurs y sont mélangés.

Coeur d'une fleur de tournesol.

un potager avec ses collections de cucurbitacées...

Jardin de la Sagesse avec sa passerelle pour rejoindre le Jardin de la Bonne Eau.

Le Jardin de la Bonne Eau et accès vers le verger, le jardin des gourmandises...

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. ndj 25/08/2017

Beau reportage et super promenade

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×