Haut lieu historique et touristique de Belgique, l'abbaye de Villers-la-Ville est située dans le Brabant Wallon, seulement à 30 km de Bruxelles.

Ce domaine de plus de 36 hectares est un lieu d'évasion empreint d'émotions.

Nouveauté de 2017 : un nouveau parcours d'accès au site depuis le moulin transformé en centre du visiteur. 

Le moulin produit de l'électricité grâce à sa roue à aubes remise en fonction.

Le moulin-boulangerie a été construit au 13è siècle. Au début du 14è siècle, les fours livraient, chaque semaine, 2.100 pains noirs à destination des pauvres qui se présentaient à la porterie.

Les roues actionnaient les meules pour le froment, l'orge...mais aussi des scies à bois et des tordoirs d'huileries.

A partir du second étage du moulin, on emprunte une passerelle vers la colline qui offre un panorama très intéressant sur les ruines.

Une ligne du temps retrace l'historique de l'abbaye.

Le départ de la visite commence ici. Un escalier permet d'arriver sur le site ou alors on y accède par un ascenseur qui se trouve dans la tour grise à droite de la photo.

L'église abbatiale

Fondée en 1146, l'abbaye de Villers-la-Ville constitue l'un des témoignages les plus prestigieux de la vie des moines cisterciens.

L'abbaye reflète tous les styles architecturaux qui se sont succédés dans nos contrées.

C'est un véritable condensé de plus de 850 ans d'histoire et de savoir-faire dans tous les domaines: architecture, vie quotidienne, maitrise de l'eau,...

Tombeau de Gobert d'Aspremont
Gobert d'Aspremont (dit le ‘Bienheureux’), né vers 1190 et décédé à l’abbaye de Villers (Brabant, Belgique) le 20 août 1263, était un chevalier croisé, devenu moine cistercien à l’abbaye.

Le réfectoire des moines.

La cour d'honneur.

Un vaste cloître construit au XIIIe siècle se trouve au centre du monastère. Tout autour s'articulent les bâtiments aménagés par les religieux, pour la prière et le recueillement mais aussi pour leurs activités manuelles.

Vue depuis le cloître.

Nous y trouvons des vestiges de tous les bâtiments nécessaires à la vie conventuelle : église, cloître, salle du chapitre, parloir, salle des moines, cuisines, réfectoires, infirmeries des convers et des moines, hôtellerie, prisons, brasserie, pharmacie, moulin abbatial, ferme, etc ...

Vue sur la cour d'honneur depuis le jardin.

 

Le jardin des simples d'inspiration médiévale présente la centaine de plantes médicinales  utilisées au Moyen Age par Hildegarde de Bingen, abbesse du 12e siècle, en contact avec les moines de Villers.



Inondations en 2012.

Ses ruines majestueuses et l'ambiance romantique des lieux ont inspiré plus d'un artiste et écrivain.

Ce reportage a été fait avec des photos datant de 2012, 2016 et 2017.

 

 

Commentaires (3)

1. pascal 28/12/2015

Quand l'eau passe dessous , vue la boue qui reste ça doit être très dangereux et très puissant.mais les empreinte sont très écartée et larges .

2. Elodie 11/07/2012

C'est magnifique ! J'imagine que ce doit être assez impressionnant en vrai.

3. Viviane 12/06/2012

beau reportage Nic.Cela parait énorme comme bâtiment et les photos sont superbe ,j'adore les empreintes de pas lolll Mais qui est passé par là.
Merci pour le partage.Bise

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×