Musée de la Mine Robert Pourbaix
Rue Saint Patrice, 5bis
7110 Houdeng-Aimeries (La Louvière)

Une autre vidéo pour vous faire découvrir ce musée.

Découvrez les infos sur le site Bois-du-Luc sur Wikipédia

La société minière du Grand Conduit et du charbonnage de Houdeng (ancêtre de la Société du Bois-du-Luc) a été fondée en février 1685. La dernière fosse de Bois-du-Luc a fermé en juin 1973.

Pendant près de 300 ans, l’activité charbonnière a donc largement contribué à la prospérité de la région. La cité de Bois-du-Luc, bâtie entre 1838 et 1853, évoque cette épopée industrielle. Le charbonnage vivait en quasi autarcie, disposant de ses habitations pour mineurs, de ses écoles, de son église, de son laboratoire, de son hôpital, de son hospice, de sa salle des fêtes, etc.

Installé en bordure de l’ancienne cité ouvrière, dans une partie de bâtiments du charbonnage, le musée est le témoin de ce patrimoine industriel prestigieux.

 

Il permet la découverte de la vie des mineurs, de leur travail, de leurs loisirs et de leurs épreuves. C’est un superbe témoignage d’une époque révolue.

Ces maisons étaient destinées uniquement pour les mineurs de fonds

Dans le bâtiment principal, on découvrira les salles équipées de mobilier d’époque : la salle de paie, le bureau de dessin, les bureaux des ingénieurs, la salle de vie culturelle, le bureau des dégâts miniers... Ces salles ayant gardé leur aspect original sont imprégnées de l’atmosphère qui régnait au moment de l’exploitation.

 

 

Dans les différentes salles on pourra examiner l’outillage utilisé dans la mine (par le bouveleur, le boutefeu, le mineur de fond, etc.), des échantillons de différents types de houille, les végétaux fossiles que contenait le charbon, des plans d’exploitation, des coupes géologiques, les appareils visant à améliorer la sécurité (lampes de sécurité, appareils de détection du grisou, types de casques, appareil de réanimation, affiches, radiographie de poumons marqués par la silicose, etc.), des maquettes de chantier d’extraction et de machines, etc. Des objets illustrant la vie sociale sont également conservés : habits d’époque, instruments de musique, documents photographiques, sculptures, peintures...

En traversant la cité, on arrive aux locaux d’extension qui présentent la Galerie Castelain, la Fosse Saint-Joseph

Vingt années après avoir quitté le fond de la mine, une vingtaine d'hommes ont, une dernière fois, répété les gestes accomplis autrefois à des centaines de mètres sous terre.

Pour infos

 

une classe 1900, une boutique ancienne, une maison d’autrefois datant de 1898...

 

Ces extensions peuvent être visitées sur demande lors de la visite du bâtiment principal.
 

Pour compléter vos infos

Comment fonctionnait une lampe de mineur ?

C'est quoi exactement du charbon ?

C'est quoi le grisou ?

 

Commentaires (2)

1. pascal 28/12/2015

Viviane a très bien commenté , je ne dit rien que merci et gros bisous .

2. Viviane 12/06/2012

J'aime beaucoup celui-ci Nic cela me rappelle la mine de Blégny-mine et les explications sur la lampe ,le charbon et sur le grisou sont extra ,je pense que cela pourrait intéresser des jeunes étudiants .Merci Pour le partage .Gros bisous au suivant lolllll

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×