Créer un site internet

Pêche aux crevettes à Oostdinkerke

Sur le Littoral belge, c'est un type de pêche unique au monde, reconnu comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'Unesco en 2013 dont la tradition remonte à plusieurs siècles.

Vous ne le verrez plus nulle part ailleurs. Une douzaine de familles de pêcheurs de crevettes à cheval à Oostdinkerke sont en effet les dernières à pratiquer cette pêche dont les premiers témoignages écrits remontent à 1563.

Photos prises fin mai 2021

Commençons ce reportage en accompagnant le pêcheur Günther et son cheval Martha dans les préparatifs à la ferme.

Les pêcheurs utilisent des chevaux de labour robustes tels que le Brabançon. Ces animaux calmes et forts sont parfaits pour accomplir le dur labeur. Tout le matériel nécessaire à la pêche se trouve dans la cariole.

Günther prend alors la route vers la plage Saint-André. Il sera rejoint par d'autres pêcheurs en cours de route. Le trajet dure environ une heure.

Direction maintenant vers le bord de mer.

La pêche se fait une heure et demie avant et une heure et demie après la marée basse. La meilleure période de pêche est entre avril et juin et entre septembre et octobre. En juillet et août, la mer est trop chaude et les crevettes se trouvent bien plus loin en mer.

Le pêcheur, vêtu d'un ciré jaune, de cuissardes et d'un suroît, est assis sur une selle en bois, sur le dos de son cheval qui, dans l'eau jusqu'au poitrail, traîne derrière lui le lourd chalut.

L’équipement est installé sur le cheval : un grand filet, doté de planches de bois, pour qu’il reste bien ouvert, est d’abord attaché au cheval puis des paniers destinés à garder le matériel de pêche comme les tamis sont installés.

Les pêcheurs à cheval démontrent un réel respect envers leur monture. Lors de la préparation, toutes les étapes se font doucement.

La pêche se fait doucement. Les chevaux pénètrent dans la mer jusqu’à être assez loin de la côte puis ils avancent parallèlement à la côte, sur des bancs de sable.

Cette “partie de pêche” dure environ 30 minutes. Pour faire rentrer les crevettes dans le filet, un système de chaines attachées au filet créé des vibrations sur le sol. Les crevettes “bondissent” alors dans le filet.

De temps à autre, pêcheur et cheval sortent de l'eau pour vider le chalut dans les paniers fixés sur les flancs du cheval.

Tous les pêcheurs reviennent sur la plage, et la pêche est triée. Le filet est décroché et son contenu vidé dans une sorte de grand tamis.

Ce tamis va permettre de trier la pêche : exit les petites crevettes et les crabes en surnombre ! Seules les belles crevettes grises sont gardées.  Une fois triées, elles sont versées dans les paniers suspendus à la monture. La prise moyenne est de 10 à 20 kg par pêcheur.

Cela fait le bonheur des mouettes.

Les pêcheurs reprennent le chemin inverse vers leur ferme pour cuire les crevettes. Chaque famille a sa recette secrète pour avoir la meilleure crevette. 

Günther va cuire ses crevettes dans une casserole contenant de l'eau douce et une grande quantité de sel. La cuisson ne dure que quelques minutes.

Cuites, les crevettes ainsi pêchées sont particulièrement appréciées par les gourmets car elles sont exceptionnellement fraîches.

 

 

  • 3 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Divin Cheefer
    • 1. Divin Cheefer Le 05/06/2021
    Encore un beau reportage...
    On voit ce genre de pêche dans les vieux films, je pensais que ça n'existait plus
    Un grand merci
  • Christiane Broeders
    • 2. Christiane Broeders Le 05/06/2021
    Bravo Nicole...magnifique reportage et très intéressant..merciiiiii
    • clione
      • clioneLe 05/06/2021
      Merci Christiane pour ton commentaire :-)

Ajouter un commentaire