Quittons le musée de la confiserie pour parcourir le grand jardin et nous diriger vers le musée de la boulangerie situé dans la grange monumentale qui est exceptionnellement impressionnante.

Un jardin didactique où, selon la période de l'année, vous pourrez voir diverses céréales et cultures. Au fond à gauche : le musée de la confiserie et à droite une étable qui a été transformée en cafétaria.

Derrière nous un moulin !

 Le musée a acheté en 1994 un moulin à pivot portant le nom de "Petit Diable des Nuits"  et construit par Eric Vanleene en 1979.

Un moulin de ferme est un moulin à capacité réduite qui servait à moudre le blé ou le fourrage à usage privé. Les ailes ont un diamètre de 9,5 mètres, le diamètre de la meule est environ 60 centimètres.

Dans la grange restaurée, on nous explique le chemin que parcourt le grain avant de devenir pain.

Poussons la porte...

 Scène quotidienne d'un atelier de boulangerie au siècle passé.

 Un assortiment de fours évoquera aussi une des spécialités industrielles de la région.

 

Tous les ustensiles pour l'utilisation du four.

 Dans cette section, on nous explique que le pain est fait à base de farine, d'eau, de levure et de sel.

Il existe aujourd'hui plusieurs variétés de pain qui se différencient notamment en fonction du type de farine, de la technique de fabrication du pain ou simplement de la recette.
La composition nutritionnelle des pains varie un peu, notamment selon le degré de raffinage des farines. Plus les farines sont complètes, plus elles sont riches en protéines, fibres, sels minéraux et vitamines du groupe B.

 Il faut alors se laisser aller, retrouver les mille et un souvenirs d'enfance auxquels ce musée donne accès.

Le pain de seigle que l'on pétrissait avec les mains ou les pieds à la manière du raisin.

 Les différents modèles de platines à pain

 Les boules de pâtes en attente de cuisson.

On a tous en mémoire une grand-mère qui nous coupait une tartine, en tenant le pain contre elle au niveau de sa poitrine, avec ce grand couteau où chaque tranche avait la même épaisseur ! 

Les machines pour couper le pain en tranches. 

 

Certains se rappelleront des porteurs de pain.

 Du piéton muni d'un sac au conducteur de camionnette ainsi que du livreur en charrette à chien muni de jambières... contre les morsures des autres chiens...


Dans la saga des aventures de Bob et Bobette, de nombreux albums publicitaires présentent des petites histoires inédites qu’on ne trouve nulle par ailleurs.

1982
Les Gais Mangeurs de pain
Album inédit de 32 pages illustrés sur l’histoire du pain
Offert par Puratos

Un extrait de cette bande dessinée (page 24) 


 

 

Commentaires (3)

1. pascal 29/12/2015

Respect NINI. sur trois page que du bonheur rien de mieux a dire . merci .

2. Brigitte Vanderhaegen - Limage 26/11/2014

grandiose.et toujours de superbes photos...quel plaisir de retrouver ces biscuits mythiques de mon enfance ,les cents waffers, et les princes fourrés...tu as comme toujours donné un côté explicatif très intéressant..çà donne juste envie d'y aller ...et de se précipiter chez Neuhaus.....félicitations Clione...

3. Divin 25/11/2014

Magnifique, on a l'impression de se répéter, mais y a pas trente six mots pour decrire ton travail... ;)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×