Le domaine de la forteresse de Gaasbeek (Lennik) se trouve au cœur du Pajottenland, à proximité de Bruxelles.

Le Château de Gaasbeek se situe au milieu d'un vaste parc (49 hectares) qui a déjà été aménagé au dix-septième siècle. Des allées impressionnantes et des petits sentiers de promenade se succèdent. Probablement, on y trouve même les hêtres les plus hauts de la Belgique !

Plan du domaine. 

La promenade débute par une très belle drève de hêtres et autres essences qui nous mène vers le château.

Le prédécesseur du château actuel fut construit au XIIIe siècle en tant qu’élément constitutif de l’enceinte défensive de Bruxelles. Au cours des siècles suivants, le château fut détruit et reconstruit à plusieurs reprises. Sa fonction évolua elle aussi au fil du temps, de place forte stratégique à résidence d'été et lieu de villégiature. La demeure fut successivement habitée par différentes familles nobles. Lamoral, comte d’Egmond, en fut l’un des propriétaires les plus célèbres. À la fin du XVIIIe siècle, le château passa aux mains des marquis italiens Arconati Visconti. Il devînt alors un lieu rassemblant artistes et érudits.

Depuis 1980, le château appartient à la Communauté flamande et abrite un prestigieux musée qui recèle une importante collection d’œuvres d’art et d’objets historiques, qui témoignent du riche passé de la forteresse.

Détails de l'entrée du château. On aperçoit la herse sur l'image de droite.

La serrure de la porte et le puits dans la cour près des jardins.

La cour intérieure et les jardins privés.

On ressort et on va contourner le château par la gauche pour nous diriger vers le parc et les 3 étangs.

Si l'on se met dos à la porte d'entrée, on observe au loin les murs du jardin-musée que l'on peut visiter. Il s’agit d’un jardin entièrement refait à neuf et spécialement conçu pour servir de musée. Le jardin est situé sur un emplacement historique où se trouvaient déjà des jardins auparavant.

Vue sur la partie droite du château.

Le sentier nous conduit vers un petit pavillon de plaisance édifié vers 1620.

La serrure sur cette porte.

Un escalier contourne le pavillon et l'ancienne poudrière.

On va maintenant contourner l'arrière du château et voir les murs d'enceinte.

Retour vers l'entrée du château et l'on va descendre par un petit sentier vers le premier étang et les vignes.

Chapelle Sainte-Gertrude.

Très belle porte en bois et sur la pierre la date de 1625.

Vue sur l'étang Sainte-Gertrude quand on se trouve dos à la porte de la chapelle.

Les sentiers de promenade le long des étangs.

Le dernier étang et un escalier qui nous ramène vers la drève et le parking.

De l'autre côté de la route se situe le domaine Groenenberg.

 

Le parc de 45 ha, qui appartient à l’Agence de la Nature et des Fôrets, s'étend autour d'un petit château qu'un notaire de Hal avait construit ici vers 1890. 

Avec ses chemins sinueux, ses lisières courbes et ses vastes pelouses, son agencement est en tout caractéristique de l'architecture paysagère anglaise. 

Le parc est une oasis de silence, avec de magnifiques collections végétales d'azalées, d'hortensias et de rhododendrons. 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Divin Voyageur 27/10/2018

Merci pour cette belle promenade dans notre patrimoine

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×