Créer un site internet

Parc du Scheutbos

Photos prises en otobre 2017

Un vrai bol d'air au centre de Bruxelles, à Molenbeek-Saint-Jean à proximité du boulevard Louis Mettewie.

Le parc du Scheutbos commence au pied d'une grande tour de logements et amène un véritable air de campagne en pleine ville.

Cet espace, malgré son nom, n'est plus un bois, mais une friche.

Le Scheutbos, d’une superficie de 50 hectares sur le flanc nord de la vallée du Maelbeek, est le site semi-naturel le plus vaste de la Région de Bruxelles-Capitale. 

Cet espace vallonné est traversé par deux ruisseaux : le Maelbeek qui coule d’ouest en est et le Leybeek qui y prend sa source. 

Une partie (6 hectares) en a été aménagée en 1995 en parc paysager.

Le reste du site se composant principalement de prairies, de friches,

d’un massif boisé et de quelques biotopes humides ainsi que de petites parcelles cultivées.

Le passage du parc vers le site naturel, à travers une prairie humide sillonnée par le Leybeek, a été facilité par la pose de caillebotis.

Le site a été classé pour ses qualités paysagères, historiques, son maillage bleu et vert, ainsi que pour sa grande biodiversité.

La carte de Ferraris montre qu’en 1775, le Scheutbos est un ensemble de bois (au nord), de cultures, d’étangs (dans le fond de la vallée) et de prairies humides.

Au fil des ans les haies et les arbustes, plantés ou conservés, se développent, les arbres fruitiers hautes tiges portent fruits, les prés s’enrichissent de l’arrivée de nouvelles espèces de graminées et de légumineuses, avec leur long cortège de fleurs.

Trois croissants et un arc (2000)

Cette sculpture en acier peint en rouge a permis à Thierry Bontridder (1956) de remporter le Concours de sculpture de la Région de Bruxelles-Capitale en 2000. Elle fut installée dans le parc du Scheutbos l’année suivante.  Très  légère  malgré  ses  dimensions,  l’œuvre  est  constituée  de  trois  croissants  symbolisant  la course de l’astre lunaire dans le cosmos. L’arc sortant de terre qui s’y rattache évoque le lien ténu entre le ciel et la terre. Plus généralement, il s’agit d’une représentation symbolique de l’équilibre de l’univers.

Si vous passez par là, arrêtez-vous et prenez le temps d'y faire une petite promenade.

 

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.

Ajouter un commentaire