Photos prises en avril 2018

Petite découverte d’un lieu aussi charmant que discret à Forest : le parc Abbé Froidure, situé à la frontière entre les communes de Forest et d’Ixelles.

Caché en intérieur d’îlot, le parc fait la jonction entre l’avenue Brugmann et la rue Franz Merjay.

Entrée depuis l'avenue Brugmann.

Entrée rue Franz Merjay.

On y accède d’ailleurs exclusivement par une de ces deux artères.

Lieu de passage et havre de paix, le parc Abbé Froidure illustre par ses formes géométriques, sa rectitude et l’apport de nombreux composants minéraux, l’art contemporain des jardins.

Il invite au repos et à la méditation dans un environnement fortement urbanisé.

Sur le parcours, se succèdent en enfilade plusieurs terrasses carrées ou rectangulaires.

Les bancs sont bleus comme les grilles ; l’un et l’autre appuient le côté contemporain de l’aménagement.

Au milieu, coule un fin filet d’eau provenant d’une petite fontaine cubique en pierre bleue.

Il ressort de l’ensemble un sentiment de quiétude et d’apaisement.

Au sein du parc, quelques beaux arbres ont été conservés et l’allée centrale se compose de murs de buissons fleuris et de haies taillées. Bien que le site n’ait pas été classé, il figure dans l’inventaire bruxellois des sites présentant un intérêt patrimonial.

L’inauguration du parc qui porte son nom eut lieu le 30 avril 1991.

Le parc Abbé Froidure avait été racheté en 1986 par la Région bruxelloise. Jusque-là, il appartenait au baron Raoul Richard, ancien ministre des Affaires économiques.

Cette propriété se composait d’un bel hôtel de maître et d’un jardin s’étendant à travers l’îlot.

Actuellement, la maison abrite un restaurant luxueux dont la terrasse est accolée au parc.

Une plaque commémorative en hommage à l’abbé a d’ailleurs été posée dans le parc.

Fondateur des « Petits Riens », créateur des Plaines de jeux pour les petits Bruxellois, l’abbé Edouard Froidure (1899 – 1971) fut aussi pendant la guerre, arrêté pour faits de résistance et interné dans différents camps en Allemagne avec le fils du Baron Richard.

Cette amitié avec l’un des maîtres des lieux et l’oeuvre de l’abbé ont justifié, pour l’appellation du parc, le choix de son patronyme.

Si vous désirez connaître la biographie de l'abbé Froidure  cliquez ICI


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site