Aménagé en 1996 à la limite de Watermael-Boitsfort et d’Auderghem, le parc de la Héronnière s’étend longitudinalement, telle une coulée verte et bleue, pour relier trois entités jusque-là séparées : l’étang des Pêcheries royales, le parc du Curé et la vallée humide du Watermaelbeek, un affluent de la Woluwe.

Le Parc de la Héronnière s'étend sur près de dix hectares.

Devenu espace vert multifonctionnel, ce parc semi-naturel est un bel exemple de parc public contemporain aménagé dans un but à la fois récréatif et écologique.

En récupérant des sources jusque-là branchées sur le collecteur des eaux usées, un petit cours d’eau a pu être reconstitué et serpente à nouveau dans l’ancienne vallée du Watermaelbeek.


Le long de ses berges, des plantes aquatiques ont recolonisé le périmètre.

Cette végétation typique des zones humides (roseaux, massettes, glycéries, lycopes...) est présente aussi aux abords des étangs.

En créant le parc, ce biotope particulier et spontané a été conservé et en partie rétabli. Des iris ont aussi été introduits avec succès et ont donné leur nom à une vallée du parc : un marais alimenté par le trop-plein des étangs, que l’on peut admirer à partir d’un ponton. 

Le parc de la Héronnière concilie à la fois les besoins de récréation de la population voisine et ceux d'une faune spécifique liée à son aménagement semi-naturel le long du Watermaelbeek. 

On y trouve principalement une végétation spontanée typique des vallées humides de la région,

mais également des zones boisées avec leur flore particulière, ainsi que des espaces de détente et d'observation de la riche faune (oiseaux, poissons, batraciens,…). 

On y trouve aussi deux parcs à daims qui font le bonheur des petits enfants…

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×