Le Jardin botanique (en néerlandais : Kruidtuin), situé sur le territoire de la commune de Saint-Josse-ten-Noode et créé en 1826, est un parc public implanté à l'emplacement de l'ancien Jardin botanique de l'État à Bruxelles et dont les bâtiments classés abritent un Centre culturel, le Botanique, dit le "Bota".

Victor Hugo, lors de son premier séjour à Bruxelles en 1852, en écrit ceci : « Bruxelles possède deux merveilles uniques au monde : la Grand Place et le panorama du Jardin Botanique »

PARTIE HAUTE

C'est le 1er septembre 1829 que l'Orangerie (ancien nom du Botanique) et son jardin sont inaugurés.

L'Orangerie se compose d'une rotonde centrale à coupole et de deux allées latérales vitrées, avec aux extrémités deux bâtiments à colonnes. D’abord choisi pour abriter des collections de plantes, il fut ensuite utilisé pour le commerce de plantes dès 1835, c’est d’ailleurs dans ses sous-sol qu’est né le chicon (endive).

Au fil des années, l’orangerie devient de moins en moins désirable malgré son magnifique jardin orné en 1898 de sculptures, fontaines et luminaires. En 1939 l’Etat déménage les plantes, arbres et arbustes vers l’actuel jardin botanique national de Belgique de Bouchout.

Le bâtiment est sauvé de l’abandon par la décision du Ministère de la Communauté française de le reconvertir en centre culturel. Le complexe culturel est ouvert depuis 1984 et propose une programmation musicale variée.
Le complexe est composé de trois salles de spectacle : l’Orangerie ( 700 places debout ), La Rotonde ( 250 places debout ) et le Witloof Bar ( 200 personnes debout ) ainsi que de deux salles d’exposition : le Museum et la Galerie et d'une salle de cinéma.

Le jardin Botanique est aujourd’hui un parc urbain pris en étau dans le tissu routier du quartier nord de Bruxelles. De sa vocation première de jardin botanique, il conserve un mélange de styles (français, italien, anglais) et une grande variété d’arbres et de plantes.

Avec son orangerie et ses serres, son jardin de l’iris et son étang, sa richesse botanique et son jardin de sculptures, il est l’un des plus beaux témoins bruxellois de l’art des jardins et de l’Art tout court.

Le grand bassin

Un miel urbain peut contenir jusqu’à 250 pollens de fleurs différents, provenant d’une zone de butinage d’environ 3 km autour de la ruche.
En 2014, Bruxelles comptait 209 apiculteurs amateurs pour 273 ruches, dont 13 répertoriées sur les toits.
Quand on apprend que les abeilles échappent également en villes à leurs pires ennemis – les engrais et insecticides–, on comprend pourquoi celles-ci deviennent des terrains de butinage appréciés. Autre constatation intéressante, les abeilles produiraient en ville quasiment deux fois plus de miel que dans les campagnes.

Un jardin de l'iris a été inauguré en 1995. 

Cet iris qui était déjà présent dans l’ancien jardin tout au long du ruisseau qui descendait jusqu’à l’étang, donc à peu près à l’endroit actuel du jardin de l’iris. Mais aussi au bord de tous les étangs et de toutes les rivières mais aussi sur les bords marécageux de la Senne. C’est pourquoi la région de Bruxelles l’a choisi comme symbole.

"La jeune fille sauvée des eaux" au milieu du bassin central est la seule sculpture en pierre du Jardin.

Les espèces d'iris qui parsèment la pièce d'eau et les parterres qui l'entourrent ont été choisis pour créer une harmonie de couleurs dont on pourra profiter dès le mois de mai.

Et quand vous saurez que l’iris se cultive en abondance autour de Florence vous ne vous étonnerez pas qu’on l’emploie aussi pour aromatiser le vin de Chianti !

Poursuivons la  promenade dans les allées.


PARTIE BASSE

Le tunnel de la jonction ferroviaire entre les gares du Midi et du Nord et l'aménagement d'un boulevard à grande circulation a entrainé la coupure du jardin en deux parties en 1952.

Un parterre en forme d'étoile.

Comme ailleurs à Bruxelles, des tortues de Floride, espèce exotique rendue à la liberté, ont colonisé l’étang.

Héron cendré s'envolant sur une branche d'arbre.

Le site du jardin Botanique est classé depuis le 15 avril 1964.

 

Commentaires (1)

1. pascal 28/12/2015

je ne c'est pas si c'est le parc ou tes photos que je doit admirer , car le parc n'aurai pas le même effet sans tes magnifique photos et ton super reportage . bravo et merci.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×