(Photos prises en automne 2015)

Le parc Ten Reuken est un parc de promenade de type paysager bruxellois de la commune d'Auderghem et de Watermael-Boitsfort longeant le boulevard du Souverain.

Une partie de cette promenade s'insère dans la promenade verte de la Région bruxelloise et est une relique de la forêt de Soignes.

Le parc Ten Reuken a été créé au début du 20e siècle dans le contexte du percement du boulevard du Souverain qu'il longe et dont les travaux, commencés en 1901, s’interrompirent brusquement en avril 1902 pendant quatre ans. En 1910 seulement eut lieu la réception officielle des travaux.

Ten Reuken signifie bois défriché.


Ses contours ont peu changé en un siècle. Deux chemins sinueux longent chacun une rive de l'étang, comme un chemin de ronde et de courtes sentes parcourent les pelouses plantées de quelques bosquets d'arbres forestiers.

En alimentant l’étang, la Woluwe traverse le parc.

Si de nombreux oiseaux d’eau fréquentent l’étang du Ten Reuken (poule d’eau, ouette d’Egypte, colvert, foulque, héron, grèbe huppé, fuligule morillon…), il est écologiquement parlant très intéressant en raison des nombreuses chauves-souris qui en ont fait leur terrain de chasse de prédilection. 

Des perruches à collier ont élu domicile dans les arbres et l'on peut apercevoir leurs nids accrochés aux branches.


Comme dans les parcs voisins et contemporains de Woluwe et Parmentier, des rocailles – compositions d’architecture rustique imitant les éléments végétaux ou minéraux – sont visibles au Ten Reuken.

Il s’agit d’une gloriette en ferrociment surplombant l’étang sur la rive du côté de la rue du Grand Forestier, mais aussi des rochers et une petite cascade qui laisse passer la Woluwe et qu’enjambe un chemin en gros blocs de pierre doublé d’un nouveau pont en bois (pour un passage plus commode).

Cette cascade artificielle se trouve à l’emplacement exact de la chute d’eau du moulin qui, autrefois, alimentait la fameuse distillerie « L’Espérance ».  La distillerie fabriquait de l’alcool à partir de fécule de pomme de terre. 

L’arche 
En 1999, c’est l’œuvre de Jean-François Diord, « L’Arche » qui, dans le cadre du concours annuel de sculptures organisé sous l’égide de Bruxelles Environnement-IBGE, a été retenue pour être intégrée dans le parc Ten Reuken. Grande arche en bois de padouk installée sur l’étang, elle fait référence au moulin à eau et par là, à l’ingéniosité de l’homme sur la nature. Moulin à eau qui existait autrefois non loin de là.

A l’autre extrémité du parc, un pont en rocaille dont les rambardes ont la forme de branches d’arbre enjambe à nouveau la Woluwe pour la laisser couler vers le parc Seny.

 

 

Commentaires (1)

1. christiane Broeders 27/04/2016

Magnifique... Bravo Nicole... et j'habite juste à côté.... Belles photos et super commentaires.... je verrai ce parc autrement grâce à toi... Bizzzzzzzzzzzzzzzz

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×