Le Meyboom est la plus ancienne tradition folklorique de Bruxelles : elle date de 1308 et est fixée invariablement le 9 août, veille de la saint Laurent, patron de la confrérie.

La cérémonie du Meyboom de Bruxelles a été reconnue comme patrimoine oral et immatériel de l'humanité par l'UNESCO.

Ce curieux défilé ressemble à un grand divertissement écologique. Pourtant, il n'en est rien. La tradition du Meyboom remonte aux premières lueurs de 1213, année où Bruxelles «remporte la victoire sur Louvain».

Adversité brassicole !

A cette époque, les Bruxellois fréquentaient volontiers des guinguettes où des Granges, situées au-delà des remparts, en des lieux-dits Marais aux Cygnes (l'actuelle rue du Marais). Ainsi, par un bel après-midi de 1213, des Louvanistes, en querelle avec les Bruxellois à propos d'inextricables taxes sur la bière, se présentèrent en force dans le quartier et attaquèrent une grange où une noce bruxelloise ripaillait allégrement.

Les convives se retranchèrent alors dans un établissement où se trouvaient les «Compagnons de Saint-Laurent», des arbalétriers bruxellois. Sans ambages, ces derniers volèrent au secours des assiégés et repoussèrent les attaques des Louvanistes. Pour récompenser dignement cet acte héroïque, le duc Jean de Brabant accorda aux membres de la Gilde de Saint Laurent le droit de planter le Meyboom, le 9 août, la veille de la fête de «Laurent», leur saint patron.

Recette d'un bon Meyboom !

Prenez une bande de joyeux lurons, les compagnons de Saint-Laurent avec, de préférence, l'accent du terroir.

Les compagnons sont divisés en plusieurs groupes, avec chacun leur costume traditionnel.

Les kêrstoemper ne forment pas vraiment un groupe mais sont plutôt des personnes qui se sont spécialisées dans la manipulation de la charette avec les fleurs.

Madame Chapeau et ses dauphines sont élues après un concours de dégustation de Gueuze et d’une série de questions sur la culture Bruxelloise.
Après l'attribution de points donnés par un jury choisi avec soin, la personne qui correspond le mieux au personnage de Madame Chapeau est élue et 2 dauphines complètent le tableau.

Madame Chapeau.

Ce personnage typiquement Brusseleir sort de la pièce de théâtre Bossemans et Coppenolle, œuvre de référence du patrimoine culturel bruxellois créée en 1938.

Une statue lui est également consacrée dans la rue du Midi, tout près du Manneken-pis.
 

Un gros plan sur la dame nous révèle une fois encore "la zwanze" de l'artiste sculpteur Tom Frantzen : elle compte ses sous sans crainte des pickpockets, fréquents à cet endroit et les nargue avec son portefeuille inaccessible !​

 

La Roue de la Fortune tirée par un cheval.

Lorsque l'ensemble est mis en mouvement, la roue tourne dans le sens opposé à celui des aiguilles d'une montre.
Sur la roue sont fixés trois couples de mannequins représentant trois classes de la société : la noblesse,la bourgeoisie et le peuple qui montent et descendent tour à tour symbolisant les hauts et les bas de l'existence.

Les plus importants sont les Bûûmdroegers (prononcez buumdrougueurs) qui portent l'arbre,

et les Poepedroegers (prononcez poupenndrougueurs) qui sont les porteurs des huit géants.


Ajoutez-y une note musicale avec la fanfare du Meyboom, huit géants pour rehausser la saveur du plat.
Sélectionnez les porteurs.
Choisissez un hêtre, jeune de préférence, coupé dans le Bois de la Cambre.


Présentez l'arbre au bon peuple dans les rues et sur la Grand-Place.

Woltje est un des personnages les plus connus du théâtre de marionnettes bruxelloises Toone puisque ce personnage de ketje (gamin) apparaît dans chacune des pièces.​

Ça c’est de la moustache ! Un membre de l'Orde van de Brusselse Moestasje (Ordre de la moustache bruxelloise)

L’arbre est remis dans le camion à l’arrière de l’hôtel de Ville et tout ce petit monde se retrouve vers 16h30 dans le haut de la rue des Sables mais sans trop traîner, car au-delà de 17 heures, si l'arbre n'est point planté, le plat est raté et la malédiction s'abat sur la cité. 

De nos jours, l’arbre est transporté par camion mais il fut une époque où les Bûûmdroegers faisaient tout le trajet à pied depuis le bois de la Cambre jusqu’à leur point de ralliement. ​

Les Bûûmdroegers se préparent à descendre la rue pour y planter l’Arbre, encadrés par les Gardevils de Bruxelles. Ils sont les protecteurs de l'Arbre.

En l’an de grâce 2001, le 1er jour de l’été, dans un stamenei situé au n°5 de la Place Rouppe. Une société populaire, confraternelle et ouvrière est née, ayant reçu comme appellation d’origine non contrôlée « Les Gardevils » et a pour but de perpétuer dans la bonne humeur et le respect des traditions du folklore bruxellois la plantation du Meyboom.

Yvan Mayeur et Freddy Thielemans,le nouveau et l'ancien bourgmestre de la Ville.

La tradition veut que les Louvanistes (habitants de Louvain) tentent par tous les moyens d'empêcher la plantation de l'arbre avant 17 heures. Au Moyen Âge, Louvain était régulièrement en guerre contre Bruxelles et le souvenir s'en perpétue donc par le folklore. Les compagnons les plus âgés sont chargés de surveiller l'arrivée éventuelle de ces Louvanistes. Dans les faits, cela fait des siècles qu'ils ne se manifestent plus, mais on ne sait jamais...​

16h55, ouf, l’honneur est sauf, l’Arbre est dans son trou et avant 17h00 ! 

Un Bûûmdroeger se présente et va accrocher un drapeau belge dans la couronne de l’Arbre. Il devient le Meyboom à cet instant.

La taque d'égoût dans laquelle l'arbre est planté.

Tout le monde commence alors une farandole et montre ainsi son contentement et sa joie pour le Meyboom.


Les acteurs du Meyboom s’en vont alors vers leurs amis, leur familles et dans les petits stands avoisinants pour faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

Infos sur les géants cliquez ICI


Quelles vidéos d'années précédentes pour vous donner une idée de l'ambiance de ce folklore


 

Commentaires (2)

1. pascal 28/12/2015

très belle tradition qui réunit des milliers de personnes , dans la joie et le bonheur . Ne pas oublier monsieur moustache , c 'est de l'art à lui tout seul hihihihihi . Merci

2. Broeders Christiane 14/08/2015

Super bien fait.... et intéressant.... Bravo Nicole

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site