Brochure explicative éditée par I.B.G.E (format pdf)

Nichés à deux pas du Domaine Royal de Laeken et de l'Atomium, les Jardins  sont nés de la volonté du Roi Léopold II de faire aménager un site dédié à l’horticulture.

L’Atomium est un monument construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1958 et représentant la maille conventionnelle du cristal de fer agrandie 165 milliards de fois.

Site officiel de l'Atomium

 

Ils ont été créés au 19e siècle par le roi Léopold II de Belgique en rachetant les terrains qui bordaient le domaine du Stuyvenberg.

 

Cliquez sur le portrait si vous désirez connaître sa biographie.

Ces jardins comprenaient un verger, un parc colonial voué à la culture et l'acclimatation des plantes provenant du Congo, un jardin d'agrément dessiné par le paysagiste Emile Lainé et des serres dues à l'architecte Henri Marquet pour les fleurs d'ornement des demeures royales. Le fruitier royal deviendra le parc Sobieski.

Les travaux sont terminés en 1900. À la mort de Léopold II, en 1909, les jardins reviennent à la Donation royale qui les utilise comme pépinière des parcs et jardins de Bruxelles-Ville. En 1978, la Donation royale les cède à l'État belge.

Les jardiniers en 1955

Laissé à l'abandon avec le temps et non ouvert aux promeneurs, on y a créé un parc public entre 1999 et 2005.

Les différents jardins qui composent aujourd'hui le parc réinterprètent le caractère historique du site et lui apportent une modernité épurée, en respectant les normes écologiques les plus sévères. 

Les balcons soulignent le panorama qui s'étend depuis Notre-Dame de Laeken jusqu'au Palais de Justice...

Assez méconnus puisque créés assez récemment, ces Jardins du Fleuriste représentent un vrai poumon vert à la fois arboré et ouvert sur de larges espaces paysagés, de multiples plantations, des jardins d'agrément à vocation pédagogique et culturelle.

Ces jardins sont organisés de manière à mettre en avant l'art des jardins de manière contemporaine.

Tel qu’ils ont été restaurés, les jardins se conforment à la disposition primitive des lieux : sous-bois, belvédères, bassins, balcon, parterres, etc...

A l'extrémité du parc et derrière un long mur, on peut retrouver des traces des activités horticoles du Roi des Belges de l'époque : des dizaines de serres dont toutes les vitres sont malheureusement cassées ... 

Les serres ont été construites par l’architecte Henri Maquet.

Les bancs publics invitent à la sieste... 

hihihi...la preuve même le gardien n'y resiste pas !

ou à une lecture paresseuse en contemplant le point de vue sur le Centre urbain de Bruxelles ...

Mais commençons notre promenade au gré des allées et des coups de coeurs pour les photos.

Vue arrière de l'église Notre-Dame de Laeken dans laquelle se trouve la crypte royale où tous les souverains de Belgique, et membres proches de la famille royale, décédés depuis 1850 y sont enterrés. 

Ne ratez pas la suite sur la page suivante, cliquez sur la souris  

Commentaires (2)

1. clione (site web) 13/04/2014

Merci Maya pour ton commentaire :-) j'espère que tu prendras plaisir à revenir souvent lire mes reportages :-)

2. Christiane Broeders 10/04/2014

Magnifique. Et beau travail comme d'habitude.... Bravo Nicole et Merci du partage.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×