Romainmôtier

Romainmôtier est un village incontournable, tant par ses monuments prestigieux que par sa nature magnifiquement préservée qu’affectionnent tant les randonneurs, situé dans un magnifique écrin de verdure, dans la région d’Yverdon-les-Bains.

Blottie dans un contrefort jurassien et baignée par le Nozon, la petite bourgade médiévale se laisse découvrir à travers ses rues pittoresques offrant de magnifiques perspectives plongeantes sur les toits de couleurs ocre et jaune un peu comme en Bourgogne. 

En face de l'Abbatiale, la Tour de l’Horloge du 14e s, ancienne porte de l’enceinte qui protégeait les bâtiments conventuels.

Elle constituait l’entrée principale du monastère. Auparavant, deux grands cadrans d’horloge remplissaient les murs Est et Ouest de la tour, donnant l’heure la fois intra et extra-muros.

Fontaine carrée au centre du bourg datant de 1762.

Les fontaines étaient encore très importantes au siècle passé: lieu de rencontre pour se ravitailler en eau potable, abreuvoir pour le bétail, bassin pour laver les légumes ou faire sa lessive, elles étaient aussi des réserves d'eau importantes en cas d'incendie.

Abbatiale de Romainmôtier - L’une des plus grandes et des plus anciennes églises romanes de Suisse. Ce joyau de l’art roman a subi quelques modifications au cours des siècles.

Construite entre 990 et 1028 selon les plans de l’église de Cluny. Sur le flanc sud de l'église, on voit les amorces de l'ancien cloître.

Le porche est du 14e s. Les pierres rougies de ce monument historique plongent le visiteur dans le 11e s, à l’époque où les moines clunisiens ont bâti la troisième église sur le modèle de celle de Cluny.

Dans la voûte du porche, fresques du 14e s. figurant les Pères de l’Eglise, Adam et Eve chassés du Paradis et des saints.

L’ambon du 8e s. avec décor à entrelacs et inscription situé dans l’avant-chœur est l’unique témoin de la deuxième église. L'ambon est le pupitre, placé à l'entrée du chœur, dans une église, où est posé le lectionnaire ou la Bible. Il désigne aussi une tribune fixe d’où sont lus les textes sacrés. Il sert à poser des livres saints et comme appui lors du prêche.

L’intérieur de l’abbatiale présente de superbes peintures murales colorées du début du 14e siècle.

Dans le chœur, gisant du prieur Henri de Siviriez du 14e s. et tombeau fragmentaire du prieur Jean de Seyssel mort en 1432.

Petite promenade dans le village et au fil de l'eau...

Le lavoir.

Le Nozon.

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !