Grimentz

Photos prise en Août 2010

Vieux village de raccards (greniers) en mélèze brunis au soleil, Grimentz est perché au fond du Val d’Anniviers à 1572 m. d’altitude, sur le versant exposé au sud-est au cœur des Alpes valaisannes. Il abrite environ 500 âmes.

Circuit historique à travers le vieux village pour découvrir les caves et les greniers utilisés pour entreposer les réserves alimentaires ainsi que bien d'autres secrets.

Décor sculpté sur la petite porte d'une cave.

Les toutes premières maisons datent du 12e siècle, mais la majorité date du 17e et 18e s. Elles sont construites avec des poutres de mélèze (dont les plus anciennes portent encore les marques de la finition « à la hache ») et sont brunies naturellement par le soleil.

La cave de la bourgeoisie datant de 1550 abrite des vieux tonneaux en mélèze dans lesquels vieillit le vin du glacier - spécialité locale et tradition remontant aux anciens paysans nomades.

"Les raccards"  sont des greniers (du latin graniarium) traditionnels qui peuvent être vus dans les Alpes suisses, italiennes et françaises. Ces constructions sont établies au-dessus de la terre et sont soutenues par les échasses en bois. 

Une galette en pierre circulaire, formant un surplomb, est intercalée entre les échasses et le grenier pour empêcher les rongeurs d'accéder aux réserves de grain et de fourrage.

Lorsque Grimentz construisit sa première église en 1831, on raconte que les dames du village étaient tellement contentes de ne plus descendre à Vissoie, qu’elles commencèrent à garder des plantes sur leur blacon pour décorer l’église. C’est de cette époque que datent les géraniums aux fenêtres de Grimentz.

Découvert il y a 250 ans en Afrique du Sud, le géranium regroupe de nombreuses espèces, dont 34 ont la particularité d’avoir des feuilles odorantes: lors de fort ensoleillement, de pluie légère, ou lorsqu’on les frotte légèrement, les feuilles dégagent une odeur de citronnelle, gingembre, orange, menthe, …

Plus de 30 sortes de géraniums odorants peuvent être admirées et ressenties le long du chemin.

Fontaines thématiques et moulins.

Une fontaine datant de 1919 servait de lavoir aux lavandières du village, mais il était interdit de laver avant 8h00 et après 16h00 pour que l’eau soit propre lors du passage du bétail.

Selon un acte de vente datant de 1716, la communauté de Grimentz acquière 2 moulins confinés au torrent.

Une fontaine animée. Les deux vaches mises en mouvement par l'eau simulent un combat de reines !

Là, de la même façon, un boulanger enfourne son pain. Cette fontaine se trouve devant l'ancien four banal du village où les habitants venaient y faire cuire leur pain.

La fontaine animée :  Les Scieurs de Long près du moulin de la scierie.

Une roue à eau verticale, rappelant l’entraînement de l’ancienne scierie, anime les inlassables scieurs qui débitent un tronc d’arbre dans sa longueur.

La scierie, construite vers 1819, fut désaffectée en 1994. Elle sert désormais de couvert lors de manifestations. Son aspect extérieur et une partie de l’ancienne scie ont été gardés, afin de ne pas oublier son utilisation révolue et montrer comment elle fonctionnait.

Le Vieux Moulin.

Le moulin a été fortement endommagé par un glissement de terrain lors du débordement du torrent du Marais, au printemps 1999. Il a été reconstruit avec les matériaux d’origine et selon le modèle de l’ancien moulin du 17e siècle. Il est l’un des rares moulins à être actionné uniquement par des pales horizontales à force directe, sans mécanisme complexe.

Le cimetière. Pas de pierres tombales en marbre ou monuments en pierre, seulement de simples croix en bois avec le nom du défunt.

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !