Créer un site internet

Musée de l'horlogerie

Le musée de l'horlogerie à Saint-Nicolas-d'Aliermont est unique en Normandie.

Il retrace, le long d'un parcours de visite interactif et ludique, l'histoire de l'horlogerie et de la précision, savoir-faire original de l'Aliermont, depuis le 18ème siècle jusqu'à aujourd'hui.

En 1789, une vingtaine d'ateliers d'horlogers sont installés dans la ville, ils fabriquent les mécanismes pour les horloges de Saint-Nicolas. Dès 1807, grâce à l'horloger Honoré Pons, la ville s'industrialise et se spécialise dans la fabrication d'ébauches de mécanismes de pendules de cheminée.

Rassemblées à partir de 1978, les collections du musée de l’horlogerie ne cessent de s’accroître.

Elles comptent aujourd’hui plus de 2 000 objets. Le parcours de visite présente 400 objets retraçant le passé industriel de la ville.

Des horloges Saint-Nicolas aux réveils Bayard, des chronomètres de marine aux pièces pour l'aéronautique, la ville a démontré depuis près de trois siècles et jusqu'à aujourd'hui, la richesse et spécificité des compétences des hommes et de son territoire.

L’horloge Saint-Nicolas est une horloge de parquet qui tient son nom de la commune de Saint-Nicolas-d'Aliermont en Normandie. Elles sont parfois connues sous d'autres appellations : "les élégantes", les "horloges à têtes fleuries".

Amenée dans le bourg par l’horloger Charles-Antoine Croutte en 1725, cette horloge « à tête fleurie » se caractérise par un mécanisme plat, entièrement en laiton, muni d’un balancier court et d’un corps étroit surmonté d’une tête sculptée avec son cadran doté de belles aiguilles.

Le plus souvent, les caractéristiques esthétiques de l’horloge représentent une corbeille à fleurs au sommet de celle-ci, les fleurs et les végétaux sont également très présents sur le cadran et le corps généralement en chêne, orme ou sapin.

Les horloges étaient très souvent offertes comme cadeaux lors de fiançailles ou de mariage, on y retrouvait donc par conséquent des végétaux à fortes symboliques à découvrir sur la photo ci-dessous.

D’autres motifs font leur apparition, classiques de l’art populaire normand tels que

les colombes bec à bec, symboles d'amour et de mariage, le blé et la vigne, symboles de prospérité, ainsi que des motifs plus politiques tels que le bonnet phrygien et l’aigle impérial de Napoléon.

Elle a été fabriquée de la fin du 17e siècle jusqu'en 1914 environ. Un essai de relance de ce type d'horloge a eu lieu dans les années 1975, sans grand succès.

Au 18e siècle, la mise au point de chronomètre de marine ou horloge marine est un enjeu considérable. Sans elle, il est impossible pour les marins de faire le point exact en mer.

L’horloge marine doit être à la fois précise et très régulière dans le milieu particulièrement changeant et mouvementé de la mer.

La société Réveils Bayard est une marque d'horlogerie de gros volume (réveils, pendules) dont l'usine était à Saint-Nicolas-d'Aliermont. En 1867, Albert Villon fonde son premier atelier et se spécialise dans la pendule de voyage et la montre de marine.

En 1930, la société Réveils Bayard décide de collaborer avec Walt Disney. La première mise en vente sera le réveil animé, Mickey Mouse. Le second sera Blanche-Neige, commercialisé en 1938.

Dans les années 1950, Bayard décide de s’implanter à l’étranger, notamment au Maroc et dans les années 1960 en Espagne, sous la marque O’Bayardo. Après un premier dépôt de bilan de la société en janvier 1984 et la liquidation des biens en 1989, la marque finira par être la propriété de Laurent Spiero, gérant la société horlogère Claude Spiero.


Le Musée  proposait une grande exposition autour de l'opération Jubilee et remonte le temps des deux guerres mondiales vécues par les habitants de la région.

Cette exposition vise à retracer le temps des deux guerres : objets, photographies et témoignages ont été collectés auprès des habitants de la commune.

Elle s'attarde aussi sur la notion du temps pendant la guerre, la durée des déplacements, l'attente...

Photos prises en septembre 2022
 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire