Photos prises en mai 2019.

Installé dans l’office du tourisme, plus de 200 sculptures en ivoire finement travaillées ornent les vitrines de la salle principale qui n'est pas très grande.

Malheureusement, vu le nombre de vitres et d'éclairages qui se reflétaient partout, pas moyen de prendre correctement les photos.

Le travail de l'ivoire est l'objet d'un savoir-faire unique, qui fait de ce musée la deuxième collection d'ivoires de Seine-Maritime.

Le musée des ivoires le plus important se trouve dans le château de Dieppe et vous pouvez revoir le reportage en cliquant ICI.

Le musée s’est constitué à partir d’une remarquable collection d’ivoires des 18e et 19e siècles qui a été donnée par Louis Féron,  marchand de chevaux et homme politique local, à la ville d’Yvetot, en 1929.

Les visiteurs y trouveront des représentations de personnages historiques (Henri II, Marie de Médicis, Napoléon 1er…),

 

mais aussi des statuettes reliquaires, des objets d'art populaire (mendiants) et de la vie quotidienne (bijoux, râpe à tabac, sifflet...).

 

 

 

Plus au fond de la salle une série de personnages chinois et japonais.

Une seconde salle propose de découvrir deux autres matières : la faïence et la terre cuite.

Cette salle, nommée Louis Féron en hommage au généreux donateur de la collection, présente diverses pièces de terre cuite et de faïence d’époques variées.

Ces polletais, pêcheurs dieppois du quartier du Pollet, sont reconnaissables par leurs vêtements. Pauvres, ils deviennent un emblème de la petite population qui se bat pour survivre.

 

Un magnifique cadran solaire datant de 1740 en céramique.

Des amours formant pendants en terre cuite reposant sur deux socles de marbre rouge perlé.

Grande statuette en terre cuite représentant Voltaire assis (18e siècle - France)


 

Reportage suivant : Les jardins d'Art et d'essais

 

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×