Le dernier moulin "pendant" intact.

Situé sur un bras de la Seine, entre Les Andelys et Rouen, le Moulin d’Andé a été construit en 1195 pour approvisionner en farine la garnison de Château Gaillard aux Andelys.

Cliquez ICI pour revoir le reportage sur le château

Victime de la construction du barrage de Poses (1874) qui a fait remonter de 1,20m le niveau de l’eau du fleuve, le moulin d’Andé s’est arrêté en 1875.

Dernier moulin « pendant » (sa roue est suspendue au-dessus de l’eau) ayant gardé intacte toute sa machinerie intérieure et sa roue extérieure, il est classé Monument historique.

La partie supérieure de la roue à aubes a été restaurée en 2003.

A l’intérieur du moulin, les meules, les vis et vérins en bois sont encore en place sur le plancher, dans la salle du moulin actuellement aménagée en salon.

 

 

Comme le montre le shéma , la roue à aubes peut être montée ou descendue grâce à un système de relevage avec vis et vérins. La conception du moulin est fondée sur le plancher, sorte de plate-forme à laquelle est suspendue la roue motrice et qui supporte l’ensemble du mécanisme et les meules.

 

 

 

 

Propriété seigneuriale au Moyen-Age, il appartiendra par la suite à de nombreux propriétaires, parmi lesquels le constructeur automobile Louis Renault. Il appartient maintenant à Suzanne Lipinska. Le père de Suzanne Lipinska lui offrira le domaine en cadeau de mariage en 1949.

Un destin de cinéma...

Lorsqu’en 1957 Suzanne Lipinska s’installe au Moulin avec ses trois enfants, elle décide d’en faire un espace dédié à la création artistique.

En 1962, elle crée l’Association Culturelle du Moulin d’Andé avec pour objet d'encourager les arts, les lettres et l'artisanat.

Très vite le Moulin devient un repaire d'intellectuels et d'écrivains comme Maurice Pons, Jean-Jacques Peyronnet, Richard Wright, René Depestre ou Eugène Ionesco.

Lieu fétiche de la nouvelle vague, François Truffaut, Louis Malle, Alain Cavalier, Jean-Paul Rappeneau ou Robert Enrico viennent y écrire ou tourner leur film...

Jules et Jim ou Le Combat dans l’île ont ainsi pour décor, le cadre enchanteur du Moulin.

Dans les années 1980, l’association s’ouvre largement à la musique et organise des concerts et master classes de musique classique, accueillant ainsi des interprètes de renommée internationale.

En 1998, le Moulin d’Andé crée un centre d’envergure internationale dédié aux écritures cinématographiques, le Céci, qui compte aujourd’hui plus de 400 projets soutenus et de nombreux artistes accueillis en résidence.

Situé au milieu d’un parc de 15 hectares, également inscrit au patrimoine historique le Moulin dispose de 35 chambres, de 6 salles de travail ou de répétitions, d’un théâtre de 100 places et d’une orangerie. Il accueille séminaires, journées d’étude, fêtes de famille...

Dernier survivant des moulins de ce type, le moulin d’Andé possède une incontestable valeur historique.

 

Atelier d'un girouettier : Thierry SORET

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. christiane Broeders 14/07/2017

Super.... et intéressant..... Château Gaillard j'y ai été.....
Grand Bravo Nicole..... du travail de pro.... un régal....
Bisousssssssss

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site