Situé au coeur de la plus grande hêtraie de France, Lyons la Forêt est un pittoresque et charmant village normand, classé parmi les plus beaux de France. Il possède 4 Fleurs au classement des Villes et Villages Fleuris.

Construit sur l’emplacement d’un château-fort édifié au XIIe siècle, le centre de Lyons en a adopté le plan, autour de l’ancienne motte féodale.

Lyons la Forêt à travers l'histoire, cliquez ICI


Les Halles du XVIIIe (ISMH) se situent au centre d’une place très vivante où alternent des maisons anciennes en briques roses ou à colombages normands.

Jeudi, samedi et dimanche matin se tient un petit marché de producteurs locaux sous la Halle.

De nombreuses hirondelles ont trouvé refuge sous les poutres pour y faire leur nid.

Fontaine du village.


Rois, politiques, peintres, écrivains, anonymes… Nombreux sont ceux qui ont choisi le discret et charmant bourg normand pour abriter, le temps d’un week-end, leurs amours clandestines.

Richard Cœur de Lion, Philippe Auguste, saint Louis et autre menu fretin vinrent y chasser le cerf et la jolie biche.

Voyez là la demeure d’Isaac de Benserade, star d’un XVIIe parfumé, écrivain précieux, poète malicieux, grand séducteur. 

Sa biographie

Un peu à l’écart de la place et sa vieille halle, cette belle maison en bas à droite, à colombages en impose. Située rue d’Enfer, la maison dite "Le Fresne" .

 Une plaque sur la façade nous informe que Maurice Ravel  ( 1875-1937) y a fait de fréquents séjours, invité par celle qui deviendra sa marraine de guerre : Mme Dreyfus, mère de Roland-Manuel. Il montre un attachement profond  à l'atmosphère du village et de sa hêtraie.

C’est dans cette retraite paisible qu’il a composé Le tombeau de Couperin en 1917. 
En 1922 il y a travaillé à l’une de ses oeuvres les plus fameuses, l’orchestration des "Tableaux d’une exposition" de Moussorgsky .


Composée entre 1914 et 1917, donnée en première audition en avril 1919 par Marguerite Long, la suite pour piano Le Tombeau de Couperin comporte six morceaux, Prélude, Fugue, Forlane, Rigaudon, Menuet et Toccata, dédiés à la mémoire d'amis tombés au cours de la Première Guerre mondiale. Ravel orchestra par la suite quatre de ces pièces, entendues pour la première fois sous cette forme en février 1920 et se jouant dans l'ordre suivant : Prélude, Forlane, Menuet et Rigaudon.


En 1932, les halles servirent de décor à la scène du comice agricole dans le film de Jean Renoir, puis également en 1990 dans celui de Claude Chabrol intitulés tous les deux « Madame Bovary ».

Lyons la Forêt est une charmante place de villégiature où il fait bon s’y reposer, au calme dans un écrin de verdure où se cachent des sites historiques et culturels remarquables. Je pense y retourner prochainement pour compléter la page.

Brochure à télécharger pour découvrir la ville

 

 

Commentaires (1)

1. Divin 23/05/2016

Magnifique village

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×