Charmant village normand, bordé par la vallée du Crevon.

Le village de Ry doit sa renommée au lien qui l’unit à Gustave Flaubert et son célèbre roman "Madame Bovary".

« Qu'écris-tu? As-tu pris un parti ? Est-ce toujours Don Juan ? Est-ce l'histoire de Mme Delamare qui est bien belle ? » (Lettre de Maxime Du Camp écrite en 1851 à G. Flaubert).
 

Ce fait divers, qui s’est déroulé à Ry dans les années 1840, a servi de modèle à la trame narrative du roman du célèbre écrivain normand.

Le personnage d’Emma Bovary lui aurait en effet été inspiré par Delphine Delamare, née à Ry en 1822. Une stèle (sur le mur de l'église Saint-Sulpice) se trouve dans l'ancien cimetière.

Si vous désirez lire un résumé de l'histoire cliquez ICI

Il aurait également pris ce village de Seine-Maritime pour modèle afin de créer Yonville-l’Abbaye, le bourg fictif dans lequel vit Emma Bovary. Plusieurs demeures et places du village semblent avoir servi de décor au roman et sont même parfois identifiées comme tels par des panneaux présentant les lieux et les personnages de Madame Bovary.

La description de Yonville-l’Abbaye, faite par Gustave Flaubert dans un plan dessiné, retrouvé dans son manuscrit, indique que le bourg a la même disposition que Ry : on y distingue notamment la même Grand’rue.

Le long de la grande rue, dix panneaux ont ainsi été installés à proximité de lieux emblématiques du roman tels que la maison des Delamare, l’étude de maître Guillaumin, la pharmacie Homais, etc. 

Maison des Bovary.

La mairie

Le magasin de nouveautés tenu par Monsieur Lheureux, nom ironique pour ce personnage qui contribue largement à l'endettement des Bovary en fournissant à Emma toutes sortes de toilettes à crédit.

L'enseigne du barbier.

Eglise Saint-Sulpice. La tour centrale, d'époque romane, est la partie la plus ancienne du monument.

Ry c'est aussi son exceptionnel porche d'église sculpté en chêne, classé MH, inspiré de la Renaissance italienne,

avec une voûte en carène de bateau renversé caractéristique de l'architecture normande.

L'ensemble est richement décoré de figures bibliques, d'éléments végétaux et de représentations animales imaginaires ou guerrières.

Ce village invite à la rêverie littéraire autour des lieux où les personnages du roman auraient vécu.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site