Située sur la rive gauche de la Seine, dans le département de l'Eure, la commune est un ancien port.

Un bac (le dernier avant l'estuaire) continue à la relier à Port-Jérôme, dans la Seine-Maritime.

Les marins de Quillebeuf avaient, avec ceux de Caudebec-en-Caux, le monopole du pilotage des navires de mer remontant la Seine jusqu'à Rouen.

Henri IV en fit une place forte et donna aux habitants l'exclusivité du pilotage. Le 3 janvier 1790 : Naufrage du brick Télémaque qui d'après une tradition non confirmée (par l'archéologie et la recherche documentaire) aurait transporté les trésors des abbayes de Jumièges et Boscherville ainsi que les joyaux de la couronne. 

Jusqu’au début du 19ème siècle la navigation sur la Seine était impossible la nuit et le passage de Quillebeuf était réputé pour être l’un des plus dangereux.

Ce phare n’est pas niché sur une falaise mais construit en rive gauche de la Seine, sur le quai de Quillebeuf-sur-Seine. Il indique une courbure de la seine, fut construit pour remplacer le premier phare mis en service en 1817 et situé, alors, près de l’église.

C’est une tour en maçonnerie de dix mètres de hauteur, qui fut modifiée en 1905 et équipée d’un feu scintillant vert d’une portée de 15 kms.  
Le phare de Quillebeuf a été récemment classé Monument Historique.

Quillebeuf abonde de richesses historiques et nombre d’amoureux de ce village s’intéressent à son église et à ce qu’elle contient, à la grande rue et à ses façades.

Maison Royale ou Maison Henry IV datée de 1611. 

Les signes et symboles qui y figurent font l’objet de l’attention des spécialistes.

Graffitis, trace du passage des marins à Quillebeuf.

Les graffitis de Quillebeuf sont réputés et racontent tous une histoire. Il existe de nombreux graffitis dans l’église et aussi dans les couloirs des maisons de la grande rue. Certains ont été recensés, d’autres ont été recouverts, et d’autres encore ne sont peut-être pas connus. Faits parfois avec un simple clou, ce sont des dessins épurés de bateaux. Certains y voient aussi des ex voto.

Pour voir des photos de ces graffitis cliquez ICI


À la fin de la bataille de Normandie, fin août 1944, Quillebeuf sert de lieux de franchissement de la Seine par les troupes allemandes ayant réussi à s'extraire de la poche de Falaise. Tandis que les arrières-gardes allemandes ralentissent les Alliés sur la Risle, plusieurs milliers de soldats Allemands traversent le fleuve à bord d'un bac, qui sera coulé le 21 août, et d'embarcations de fortune.

Le 26, les Belges de la brigade Piron franchissent la Risle à Pont-Audemer et prennent Quillebeuf le lendemain, 27 août.


 

Direction maintenant vers le Cap Fagnet à Fécamp pour une seconde visite

 

Commentaires (1)

1. pascal gatto 21/02/2017

C'est beau de voir que le temps n'a pas abimé se village et que les rue soit aussi propre . Respect a (Quillebeuf). Très beau Merci .

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×