Veules-les-Roses

L’un des plus anciens villages du Pays de Caux...

Ecoutez chanter l'eau dans les roues des moulins, promenez-vous dans les sentes qui bordent la Veules, découvrez le cresson aux sources, choisissez vos produits de la mer au retour des pêcheurs, profitez de la plage de sable fin à marée basse, des embruns de l'estacade, et du panorama sur les falaises.

Niché depuis le IVe siècle au creux d’une valleuse débouchant sur la mer, Veules-les-Roses, vous séduira par les charmes de son bord de mer, son riche patrimoine et son cadre boisé traversé par le plus petit fleuve de France : la Veules (1194 mètres)

Commençons notre visite depuis sa source au bout du village. Très vite, son cours s'élargit pour irriguer les cressonnières et faire fonctionner le moulin à blé.

Le cresson est cultivé en Normandie depuis le Moyen-Âge. La présence de l'eau est indispensable, et c'est tout naturellement que des cressonnières virent le jour à Veules-les-Roses dès le XVe siècle. Les méthodes de culture et de cueillette sont traditionnelles et toujours réalisées à la main. 

Quelques mètres plus loin, la Veules disparaît sous les frondaisons

La rue traverse bientôt à nouveau la Veules au point dit du "gué de l'abreuvoir". C'était autrefois la seule entrée routière du village. Elle débouche sur un long bassin bordé par une somptueuse maison Normande.

Les éleveurs y amenaient boire leur bétail, tandis que les habitants de Veules-les-Roses s'y approvisionnaient en eau.

Les habitations sont traditionnelles, mélange de silex, de briquettes et de colombages. Certaines sont couvertes par des toits en chaume.

On emprunte alors le chemin des "Champs Elysées" pour découvrir d'autres moulins qui se suivent et qui ont tous leur particularité.

Cliquez-ici si vous voulez tout savoir sur  les moulins

Le moulin Anquetil, détruit en juin 1940. Sa roue a été refaite et il tourne actuellement.

Le moulin des aïeux est le seul ayant gardé son mécanisme intérieur sur 3 étages (broyage de colza et farine de blé)

Le moulin du marché qui a abrité en 1910 la première turbine alimentant Veules-les-Roses en électricité.

son histoire ici

Un pucheux : en cauchois, le terme "pucheux" désigne des récipients utilisés pour puiser l'eau et par extension, les endroits où les habitants venaient s'approvisionner en eau et y laver le linge.


Peu à peu, les jardins laissent la place à des maisons plus serrées. Le centre de Veules-les-Roses n'est pas loin...

 


 Une visite sur des airs d'accordéon mais cela vous donnera vraiment l'impression d'avoir visité la ville comme moi

La suite de la visite en cliquant ici


Commentaires (1)

1. Brigitte Vanderhaegen-Limage 25/04/2014

Magnifique village dont je n'avais jamais entendu parler.
Si un voyage nous amène par là, nous ne manquerons pas le détour.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site