Cap Fagnet à Fécamp.

Le Cap Fagnet est le point le plus haut de la Côte d'Albâtre, il offre un panorama saisissant sur la mer, les falaises, le port et la ville de Fécamp. Il culmine à 120 m et était autrefois dénommé le « Heurt de Fécamp ».

Comme Dieppe, Fécamp occupe un site privilégié, un estuaire qui a profondément entaillé le mur de falaises qui court le long de la Côte d'Albâtre.

Le Cap Fagnet vu depuis la plage.

Panorama depuis le haut de la falaise, la vue s'étend jusqu'à Étretat si la météo le permet.

La ville de Fécamp.

L'avant-port.


La falaise se caractérise dans le paysage par le profil de la chapelle de Notre-Dame-de-Salut construite par les marins, et depuis 2006, le parc éolien.
Situées sur une zone très venteuse, les 5 cinq Eoliennes hautes de 49 mètres possèdent des pales légères en fibre de verre de 27 mètres.

5 éoliennes s'appelant: Alcion, Zéphir, Alizé, Tourbillon et Mistral.

Elles sont placées de façon à obtenir le plus de rendement possible tous en respectant la migration des oiseaux. Elles peuvent résister à des vents de 250 km/h.

Panorama vers Dieppe avec promenade sur le sentier longeant les falaises.

Il est actuellement occupé par un sémaphore de la marine nationale.

Un sémaphore désigne "un poste de signalisation établi sur une côte pour communiquer par signaux optiques avec les navires en vue".

En continuant le sentier de promenade, on arrive à un blockhaus.

Pendant la 2ème guerre mondiale, la Wehrmacht fait construire dans le cadre du Mur de l'Atlantique un ensemble de blockhaus abritant le plus important poste radar de la côte, ainsi qu'un hôpital militaire creusé dans les falaises.

Les Blockhaus du Cap Fagnet font partie des 29 points d'appuis que comptait au total Fécamp avec plus de 100 blockhaus et abris divers.

Fécamp connaît une occupation des troupes allemandes du 9-10 juin 1940 au 2 septembre 1944. Au début de 1942, craignant un débarquement anglo-américain, Hitler demande à l’ingénieur Todt de concevoir un système de protection des côtes européennes : ce sera le "mur de l’Atlantique".

Entrée du blockhaus.

Panorama depuis l'intérieur.

J'ai trouvé une vidéo vous montrant les blockhaus de la région de Fécamp mais...la musique...n'est pas trop à mon goût lolll  les images sont instructives et intéressantes Clin d'œil


Au sommet de la falaise qui surplombe la ville, les marins choisirent d'édifier leur chapelle Notre-Dame-du-Salut.

Selon la légende, Robert le Magnifique l’aurait construite après avoir été miraculeusement sauvé d’un naufrage. 

Depuis, les navires n'oublient pas de saluer la chapelle de trois coups de sirène avant de prendre le large.

À l'intérieur, sous la statue de la Vierge aux Trois Mats, les ex-voto, les peintures (parfois très réussies) et les maquettes de bateaux racontent une histoire poignante, celle des Terre-Neuvas, ces pêcheurs de morues et de harengs qui laissèrent souvent leur vie dans les eaux glaciales au large de Terre-Neuve.

Sur un muret à l'extérieur, on peut voir de très curieuses sculptures.

Pour avoir son historique, cliquez-ici


Descendons maintenant vers le port et la ville de Fécamp

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×