Rochers sculptés de Rothéneuf

Les Rochers Sculptés de l’abbé Fouré se trouvent sur le littoral breton, à 5 kilomètres environ du centre-ville de Saint-Malo en Bretagne. Il s’agit de plus de 300 œuvres sculptées dans le granit d’une falaise qui surplombe la mer. 

Exposée aux embruns, l’étrange tribu de pierre dégringole le long de la falaise de la Haie qui surplombe la mer d’une trentaine de mètres, face à l’îlot Bénétin.

Les falaises de la Côte d’émeraude, avec ses criques de sable blond, ses îles de pierres sombres, on y vient pour le point de vue, pour la beauté du site.

Son auteur est un prêtre, arrivé ici en 1894. Souffrant de problèmes de santé (surdité) mais surtout en difficulté avec sa hiérarchie pour ses positions de prêtre social plutôt militant, Adolphe Julien Fouéré, dit l’abbé Fouré  (1839-1910), fut contraint de prendre une retraite anticipée à Rothéneuf, où il logea dans une petite maison à quelques pas du rivage. C’est à partir de ce moment-là que «l’ermite de Rothéneuf», comme il aimait se faire appeler, se lança durant les quinze dernières années de sa vie dans un monumental travail de création en plein air.

Marteau et burin en main, il travaillait frénétiquement en se laissant guider par le relief de la falaise, chaque jour ou presque jusqu’en 1910, année de sa mort.

Cet artiste autodidacte inventa à même la roche un univers riche de plus de 300 figures.

Ses figures sculptées vont du bas-relief aux visages totalement dégagés. Elles étaient à l’origine polychromes, les traits de certaines de ses figures étant soulignés au goudron.

Ce sont donc près de 500 m2 de falaise qui ont été remodelés. Le travail du prêtre est impressionnant.

Cette falaise est le reflet de l’acharnement d’un personnage passionné, désireux de laisser une trace de son passage sur Terre.

On y trouve très peu de références religieuses. Longtemps, on pensa que l’œuvre se voulait une seule et grande histoire racontée, celle d’une famille de contrebandiers malfaisants représentés en train d’expier leurs pêchés sous la torture. 

Le site est privé, l'accès à la visite est payant. Il n'est ni classé, ni inscrit aux Monuments historiques.


 

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires

  • Londot Marie-Claire
    • 1. Londot Marie-Claire Le 11/03/2020
    La volonté, la solitude crėatrice c'est aussi fort que l'ocėan. Merci pour cette dėcouverte.
  • Jean JACQUES
    super beau souvenir
  • Brigitte
    • 3. Brigitte Le 10/03/2020
    Très beau reportage
  • Elodie
    • 4. Elodie Le 09/03/2020
    Un endroit atypique et plein de poésie. C'est extraordinaire ce que l'être humain peut réaliser quand il est passionné. :)
  • Christiane Broeders
    • 5. Christiane Broeders Le 09/03/2020
    quoi dire... que c'es magnifique... tu es la meilleure des meilleures...
  • josianne bukens
    • 6. josianne bukens Le 09/03/2020
    Merci pour se beau reportage Nik ,magnifiques les scupltures bisous