Galerie des Princes



En 1584, le roi de France Henri III reconnait officiellement à Sedan le statut de principauté.
Les premiers seigneurs de Sedan ne séjournaient au château que de temps en temps. Mais, plus tard, ils décident de faire du château fort leur résidence principale et doivent, à cet effet, aménager de vastes appartements, plus luxueux que les anciens logis.


 La Puissance militaire 

Cette  salle est consacrée à la puissance militaire de la Principauté. En effet, Sedan était puissante et extrêmement bien équipée sur le plan militaire. C’est une des raisons pour lesquelles le château n’a jamais été pris !

A la renaissance, on pouvait admirer ici la plus belle collection d'armures de France. Certaines se trouvent aujourd'hui au Musée de l'Armée à Paris et le reste à la célèbre Tour de Londres, en Angleterre !

Boulets de canons de tailles et de matières différentes. Les plus anciens sont les boulets en pierre, bien moins solides que les boulets de fonte.
Des pointes de flèches d’arbalètes : les carreaux d’arbalète.
Enfin, les armes qui sont dans cette salle faisaient pour la plupart, partie de l’arsenal des Princes. Ils étaient tellement doués dans le maniements des armes et l’élaboration de stratégies militaires, qu’une école avait été créée à Sedan pour former de jeunes soldats !


 Salle Turenne.


Nous sommes le 15 octobre 1591. Sous le regard du roi Henri IV,
Charlotte de la Marck (16 ans) et Henri de la Tour d'Auvergne signent
leur contrat de mariage.
Charlotte ne vivra pas longtemps. En 1594, elle accouche d'un fils qui meurt
à la naissance. 8 jours plus tard, elle meurt à son tour.

  

Malgré l'austérité de l'architecture, les appartements étaient luxueux : mobilier d'ébène, suite de tapisseries, tentures de cuir doré, vaisselle d'or et d'argent (inventaires de 1586 et 1638). Les La Marck, qui rétribuent une centaine de domestiques, ont fait de leur château une résidence princière nichée au coeur d'une véritable machine de guerre.

De la vaisselle et quelques tapisseries y sont encore exposées.

 

Dans cette salle, se trouvent également des poteries et plusieurs petits objets qui furent retrouvés durant les fouilles qui eurent lieu au château fort dans les années 1970.

La chapelle



Avant que Sedan ne devienne protestante, c’est dans cette chapelle que les seigneurs pratiquaient l’exercice du culte catholique. Elle est aujourd’hui très différente de ce qu’elle était au 16e siècle. En effet, autrefois, le plafond était entièrement peint et représentait une voûte étoilée.


 La Rotonde (au dernier étage)


Cette salle de la Rotonde est une des plus remarquables du château, en raison de ses caractéristiques architecturales : la petite tour du château primitif englobée dans une tour plus large (dite tour chemisée ) construite par Jean de La Marck, la charpente en chêne massif, et les vestiges de fresques sur les murs.

La petite tour avait au XVè siècle une triple fonction : habitation, défense et point d'eau, le seul que nous connaissons du château primitif. 

En contrebas, on peut voir une scène familiale à la fin du 15è siècle. Robert 1er de la Marck assis à côté de son épouse. Le futur Robert II se tient debout devant son père. 

 

Admirez la charpente en chêne massif

 


 La salle au panorama 


On peut voir une immense maquette représentant Sedan en 1830. A cette époque, la ville était encore entourée de hautes murailles et protégée par des bastions.

 

 

Un extrait du film "1000 ans d'histoire" Le Géant de Sedan.
Un film de Dominique Debaralle et Marc Perrey.
Le dernier prince de Sedan, Frédéric-Maurice lui-même, est de retour en costume dans la forteresse et nous raconte les aventures mouvementées de sa famille et de cette ancienne principauté.


En descendant vers la cuisine du  seigneur du château, on découvre bien l'espace entre les deux murs de la tour dite chemisée, qui permettait plus facilement aux soldats d'y faire leur ronde.

L'élargissement de la tour répondait au besoin de s'adapter aux progrès de l'artillerie toujours plus puissante et performante. L'épaisseur moyenne des murs , de 3,5 m vers 1450, fut portée à 7m vers 1500.

 


 Vers la cour intérieure et la sortie, cliquez sur le soldat

Commentaires (2)

1. pascal gatto 28/04/2014

cette page nous donne, une envie forte d'y aller pour voir par nous même c'est vestige d'une grande beauté .bravo.

2. Christiane Broeders 27/04/2014

Magnifique travail.... Merci Nicole..... Bisous à vous deux

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site