Abbaye de Maillezais

L'Abbaye de Maillezais, le plus grand site historique du Marais Poitevin.

Puissante forteresse, abbaye romane puis cathédrale gothique, Maillezais a brillé pendant des siècles sur les plans religieux, économique et artistique.

Surplombant les canaux creusés par les moines pour assécher le golfe des Pictons, Maillezais s'élève sur une île qui domine le Marais Poitevin, un milieu naturel splendide et unique en France.

Longtemps laissée à l'abandon, l'ancienne cathédrale est vendue comme bien national durant la Révolution pour servir de carrière de pierre.

Les ruines sont classées monument historique en 1923 et plusieurs campagnes de fouilles sont effectuées. L'abbaye obtient en 1964, le troisième prix au concours de Chefs-d'œuvre en péril.

Connue pour être un site en éternelle construction, cette abbatiale, érigée au 14e siècle en cathédrale, conjugue avec finesse parties romanes et gothiques, sans en oublier les influences issues de la Renaissance.

L'escalier qui mène tout en haut de la tour.

L'édifice, d'une hauteur avoisinant autrefois les 23 mètres sous voûtes, véritable prouesse architecturale, éblouit encore par sa splendeur et offre aux yeux du visiteur un spectacle inoubliable.

Réfectoire et dortoir des hôtes à gauche ; cuisine et réfectoire des convers à droite ; les petites fenêtres rectangulaires supérieures indiquent le dortoir.

Rappelons que les convers, séparés des moines de choeur, ont la charge de l'administration matérielle de l'abbaye et de l'accueil des voyageurs.

Le mur Ouest de " l'Hôtellerie " qui forme la partie du cloître orienté sur le Marais.

Dans le fond de cette pièce du 14e siècle se trouve le four pour la cuisson du pain, des tartes et la cuisson des gorets.

Dans ce fournil deux pones (cuves) pour la lessive du linge. Le fond était tapissé de sacs de toile contenant de la cendre de bois, le linge posé par-dessus.

On faisait chauffer l'eau dans une poëlone placé sur un foyer entre les deux pones.

Le linge était retiré des pones et rincé à la rivière ou dans des lavoirs puis étendu sur les prés.

L'escalier de pierre donnant accès aux réserves à sel.

En sous-sol, l'imposante cave voûtée et accessible depuis les marais, constituait le lieu de stockage idéal de l'abbaye qui, dans sa pérode de gloire, abritait une grande communauté monastique et laïcs.

Castel bâti sur l'emplacement du Palais des Evêques de Maillezais.

La Tourelle de fortification édifiée sur ordre du roi HENRI IV.

Mais d'où viennent ces morceaux de statue négligemment abandonnés au bord du chemin ? Un pied, une main, une tête... Vu la taille il ne peut s'agir que d'un géant. Gargantua ?...  Négligemment abandonnés ? Non point, ils font partie du décor.

François Rabelais

Prêtre catholique, moine philosophe, médecin et écrivain, François Rabelais est un homme de la Renaissance.
Né dans les années 1490 non loin de Chinon il est envoyé jeune à l'abbaye de Seuilly, puis à Fontenay-le-Comte où il commence à étudier avec passion. Mais la règle des franciscains est trop stricte pour ce jeune homme chahuteur, paillard, indiscipliné et curieux de tout.

Il rejoint Geoffroy d'Estissac, évêque de Maillezais et homme éclairé qui sera son protecteur. Rabelais sera son secrétaire durant cinq ans avant, dit-on,  de s'enfuir de l'abbaye.

Mais Rabelais ne s'accommoda pas complètement de la vie claustrale. La légende relate même que, les moines de Maillezais ayant eu à souffrir de ses facéties, ils l'enfermèrent dans un petit cellier sous le bâtiment de l'hôtellerie qui prit par suite le nom de "cachot de Rabelais".

Il quitte Maillezais pour Paris puis Lyon. Rabelais y étudie et publie des décrets de médecine, puis se plonge très vite dans la littérature. En 1532 sort "Pantagruel", suivi en 1534 par "Gargantua", s'inspirant notamment de ses années passées dans les couvents et abbayes de la région poitevine.
Appartenant au mouvement humaniste de la Renaissance, il passera une grande partie de sa vie à lutter en faveur de la tolérance, de la paix, militant pour un retour aux valeurs de l'Antiquité.


En visionnant cette vidéo, vous aurez des vues du ciel pour encore mieux vous rendre compte de la beauté du lieu !

 

 

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires

  • Boddewyn
    • 1. Boddewyn Le 27/01/2020
    Super beau reportage ...Merci
  • Boon
    • 2. Boon Le 26/01/2020
    Joli, à visiter.
  • Broeders Christiane
    • 3. Broeders Christiane Le 26/01/2020
    Magnifique reportage et photos....endroit où j ai été et fait 2x le tourne barque en se trompant de panneaux...haha....bravo Nicole...tu es la meilleure
  • Divin
    • 4. Divin Le 26/01/2020
    Magnifique reportage, très impressionnant
    Merci pour cette découverte
  • dominique boitelet
    • 5. dominique boitelet Le 26/01/2020
    reportage très intéressant, les photos sont magnifiques et toutes les informations sont riches en détails, merci pour ce beau reportage.