Blog

  • Retour au pays

    JOUR 12 Lundi 14 Mai

    Nous avons pris notre dernier petit-déjeuner en compagnie de Marie. 

    Que de papotages !

    au point qu'on n'a pas vu les heures passer !

    Il était déjà midi quand on s'est mis en route.

    Je voudrais la remercier une nouvelle fois pour sa gentillesse, son accueil, ses petites attentions...

    et de m'avoir choisi comme mannequin  pour présenter un de ses colliers.

    Cela restera un grand moment dans ma vie de nain.

    Marie, je vais te confier un petit secret 

     J'ai entendu Clione dire à Ndj qu'ils allaient faire des économies

    pour revenir très vite chez toi, et pour un séjour plus long cette fois dans ta région !

    youpieeeeeeeeeeee 

    Mais...c'est avec beaucoup de nostalgie que nous avons fait le trajet vers la Belgique.

     


    Voilà ! Je suis arrivé à la maison et mon voyage se termine ici. 

    Ce fût vraiment une belle aventure pour nous trois. 

    Nous avons fait de très belles rencontres.

    J'espère que mon récit vous a passionné.

    Je vous dis au revoir au nom de Clione et Ndj également

    et je vous embrasse toutes et tous bien fort.

    Ne soyez pas tristes,

    Clione a décidé de continuer ce blog

    et de m'emmener partout avec eux, lors de leurs excursions.

    Encore merci à vous tous pour vos messages 

  • La plage et le port

    En fin de journée, nous sommes arrivés à FECAMP 

    pour y décourvrir le port et sa plage.

    Saviez-vous que Fécamp (Fiscannum), tire son nom du mot "fisk" signifiant poisson ?

    Voir via wikipedia/FECAMP

    Après le repas, pris dans une brasserie en face du port, 

    nous avons été nous promener sur la digue.

    Les falaises de Fécamp avec leurs 120 mètres comptent parmis les plus hautes falaises maritimes d'Europe. 

    En atteignant le bord de mer, le panorama qui s'offre à vous est superbe.

    D'un côté, les digues qui prolongent les longues estacades, de l'autre une vue dégagée sur les falaises.

    Par temps clair, l'aiguille d'Étretat se distingue parfaitement.

    Pas de sable fin mais bien de beaux galets...

    pas évident pour mes petits pieds de déambuler là-dessus !

    Voici Monsieur Goéland, fier comme Artaban...

    (je fais des vers maintenant )

    Le goéland argenté est le plus communément confondu avec la mouette.

    Il est pourtant plus gros: sa taille varie entre 55 et 67 cm alors que la mouette mesure entre 37 et 43 cm pour des poids respectifs oscillant entre 750 g et 1,250 kg et 225 et 350 g.

    De plus ,le goéland possède un bec et des pattes jaunes alors que le bec de la mouette est plus fin et qu'il vire plutôt vers le rouge, tout comme ses pattes.

    Indice supplémentaire : le goéland a d'ordinaire un point rouge à l'extrémité du bec. En été, la mouette rieuse se pare d'un capuchon brun sur la tête qui aide à la reconnaître.

    Sur la promenade de la plage, la statue de Madame de Cuverville

    (Cul vers villesurnom affectif donné à l'oeuvre par les Fécampois,

    guette toujours l'horizon dans l'attente du retour de son mari embarqué sur un Terre-Neuvas.

    C'est au XVIe siècle que débute la grande aventure des marins de Fécamp. À bord de grands navires (les "Terre-Neuvas"), ils s'embarquent jusqu'aux rives de Terre-Neuve (Amérique du Nord) pour de longues et dangereuses campagnes de pêche à la morue...

    Voir via wikipedia/Terre-neuva

    N'est-ce pas romantique pour nos amoureux de terminer une si belle journée par un coucher de soleil 

    Un dernier regard vers le port et je profite des rayons du soleil qui me chauffent les joues...

    J'ai le cafard...

    Oh je sais c'est bête...mais que voulez-vous, je suis un nain sensible, émotif et je verse vite un petite larme. Je sais que Prophécy (la propriétaire de mon pote Edgar) me comprendra bien pour cela 

     

    Allez hop, hop, hop il est temps de regagner Choupinette et de se rendre à Mentheville.

     

     

    Visitez le site du tourisme de Fecamp

    Liens pour découvrir les webcams de Fécamp et voir en temps réel la plage

    Les webcams à découvrir

     

  • Moulin, abbaye et plage

     

    JOUR 11 Suite

    Pas question de piquer un petit roupillon après notre repas, car Ndj était très impatient de découvrir le seul moulin-tour à vent encore en fonctionnement en Normandie.

    Le moulin de pierre à HAUVILLE

    Visitez Le moulin de HAUVILLE

    Perdu au milieu des champs de colza,

    on distinguait sa silhouette au loin

    dans ce parc naturel.

    Edifié vers 1220 par les religieux de l'abbaye royale de St Pierre de Jumièges,

    c'est l'un des plus anciens moulins de France.

    Il est classé Monument Historique depuis le 13 février 1979.

    Sa toiture est en chaume et sa girouette représente un âne près du moulin

    (photo : Cliquez pour d'autres photos)

    Pompon était la mascotte du moulin et est mort à l'âge de 37 ans !

    Voir l'histoire de l'âne du moulin

    Bon, je vous épargne toutes les photos de l'intérieur du moulin,

    de son mécanisme qui passionnent surtout Ndj,

    mais dirigeons-nous vers la maison du meunier, transformée en musée. 

    A l'intérieur, un espace a été aménagé pour y montrer d'anciens outils de minoterie,

    ainsi que des maquettes animées.

    Tiens ! une machine qui m'intrigue un peu. 

    Savez-vous ce que c'est ???

    Une tarare ou vanneuse

    Pour comprendre son utilsation :

     Plus d'infos sur le tarare ou la machine à fabriquer le vent

    Franchement, c'était une belle invention qui permettait au meunier de bien nettoyer son grain avant de le moudre et d'éliminer ainsi insectes et petits cailloux...

    Il paraît que les tarares  Léon Youf étaient les meilleures machines pour ce boulot.

    C'est la dame responsable de l'association du moulin qui nous a donné toutes les infos et pleins de renseignements très intéressants sur le fonctionnement des moulins-tours.

    En fin de visite, elle a fait une belle surprise à Ndj !

    Elle lui a remis un livre sur l'historique du moulin et les travaux de rénovation, ainsi qu'un beau poster avec l'âne Pompon.

    C'était pour Ndj comme un cadeau du Père Noël !

     


    Le choix de la destination suivante coulait de source :

    aller voir l'Abbaye de Jumièges puisque les moines avaient érigé ce moulin.

    On rallume le gps et il nous dit "vous devez prendre le car-ferry" 

    On éclate tous de rire dans la voiture en se disant "mais qu'il est con ce TOMTOM" !

    Mais on constate que l'on allait avoir un trajet bien plus court en prenant le fameux car-ferry ! une économie de plus de 20km

    Donc, pour le fun, on accepte sa route avec une certaine curiosité, vous vous en doutez 

    et là ! sous nos yeux ébahis, le GPS nous montre que l'on passe sur l'eau 

    Allions-nous tomber dans la flotte avec Choupinette ??? 

    Que nenni ! Devant nous l'embarcadère d'un Bac de Seine ! 

    Voir via wikipedia les Bacs de la Seine

    On devait attendre que le Bac revienne vers notre embarcadère n° 17.

    10 voitures pouvaient y prendre place. 

    Une fois à bord, la traversée fût de courte durée.

    Mais imaginez ma joie ! C'était la première fois que je prenais le bateau. Choupinette aussi d'ailleurs 

    Ndj me tenait fermement afin que je ne tombe pas à l'eau ! Je ne sais pas nager 

    La rive vers l'Abbaye me faisait penser aux abords de la Meuse du côté de Dave...

    Merci TOMTOM de m'avoir fait vivre cette expérience 

    13 minutes plus tard, nous étions devant l'entrée de l'Abbaye

     


    Abbaye de JUMIEGES

    C'est dans la vallée de la Seine Maritime à 28km à l'ouest Rouen et non loin de Honfleur, au bord de la forêt de Brotonne que l'on peut découvrir les tours de l'abbaye. Ces tours ont été érigées au XIème siècle et sont toujours aussi droites.

    Une grande abbaye bénédictine qui suit la règle de saint Benoît (VIème siècle). Celle-ci fixe les règles de vie des moines qui se consacrent à la prière, au travail et à l'accueil.

    Voir via wikipedia l'Abbaye de JUMIEGES

    La plus belle ruine de France, se plaisait à dire Victor Hugo, est une bâtisse de style préroman.

    Comme beaucoup de monuments religieux, l'abbaye a fait l'objet de nombreuses modifications. Elle offre aujourd'hui une intéressante leçon d'architecture.

    Abatiale Notre-Dame, église principale de l'abbaye. Elle accueillait les religieux et les laïcs lors de grandes fêtes religieuses.

    Ce gigantesque monument est tout particulièrement célèbre par la particularité et les proportions de son architecture, dont les tours jumelles, hautes de 46 mètres, dominent toujours les méandres de la Seine toute proche.

    Lire la suite

  • En route vers Mentheville

    JOUR 10 Samedi 12 et JOUR 11 Dimanche 13 Mai

    Vite, vite, Clione et Ndj ! Faut vous préparer

    Choupinette est prête pour le départ

    Let's go to 

    Petit village situé dans le département de la Seine Maritime (en Haute-Normandie)

    à 8 km au sud-est de FECAMP.

    Ahhhhhhhhhhhh mais je ne vous ai pas dit pour la météo !

    Soleil ou pas soleil ?

    Réponse en image !

    Oui vous avez bien vu ! Ciel bleu et soleil ! Cela nous changeait du ciel gris breton...

    C'est la maison de Marie et Franck Rémond

    Visitez le site de Marie et Franck

    Les 3 chambres d'hôtes se situent en face de leur maison

    Notre chambre est entourée de rouge 

    Nous logerons dans la chambre 'Mûre Sauvage"

    Clione adore l'endroit soi-disant que c'est parce que la chambre est justement dans ses couleurs relooking !

    Moi je dis que c'est vraiment arrangé avec beaucoup de goût, on s'y sent bien.

    Voilà Ndj qui découvre le dindon dans le grand jardin,

    un sacré numéro celui-là ! Tout est source pour lui de pousser son cri assez stupide, je dois bien le dire 

     

    on dit que le dindon glougloute. 

    Marie nous a dressé une très jolie table pour notre repas du soir et ce fût vraiment succulent, le tout accompagné d'une bonne bouteille de cidre normand.

     


    JOUR 11 Dimanche 13 Mai

    Après une bonne nuit de repos au calme, réveillés par les petits oiseaux et le dindon. 

    Clione et Ndj ont pris le petit-déjeuner en "amoureux" 

    eh oui fallait la photo obligatoire. 

    Mais Marie m'a fait une belle surprise !

    J'ai eu le grand honneur d'être mannequin

    et de pouvoir porter une de ses créations.

    J'étais super fier. 

    ah oui, je ne vous l'avais pas encore dit,

    Marie fait des beaux bijoux, très originaux

    Pour les découvrir via facebook

    Il faisait tellement beau et l'endroit si plaisant que nos "tourtereaux" ont décidé

    de s'offrir une journée de plus afin de découvrir la région.

    J'en étais le premier ravi. 

    Bon trêve de plaisanterie, fallait qu'on s'active un peu et qu'on parte en exploration de la région.

     


    Notre premier arrêt a été à ALLOUVILLE-BELLEFOSSE

    et pour y voir quoi ???

    Un arbre chapelle ! Le chêne d'Allouville

    Voir via wikipedia/le chêne d'Allouville

    Situé en plein centre du village, il abrite en son sein deux minuscules chapelles et draine chaque année quelque 30.000 à 60.000 visiteurs.

    On le croirait tout droit sorti d’un film de Tim Burton. Tordu, mi-vert, mi-gris du bois, le chêne d’Allouville est probablement l’arbre le plus étonnant de France, et l’un des plus vieux. D’une longévité exceptionnelle – son âge est estimé à 1200 ans- il a été l’objet d’une dévotion particulière.

    Il est classé monument historique depuis 1932.

     

    Cet arbre en effet, mérite plus que le respect à bien des égards, il force l’admiration.

     

    Chapelle de la Vierge

    On rapporte alors qu’il fait l’objet d’une telle dévotion que le curé du village, l’abbé Détroit entend le sanctifier en aménageant en son cœur une chapelle dédiée à Notre Dame de la Paix, ainsi qu’une cellule d’ermite destinée à l’un de ses amis.

    Sa hauteur est de 18 m et sa circonférence atteint les 15 m à 1 m du sol.

    Sans cesse consolidé et restauré, le chêne a eu vraiment « chaud aux branches » pendant la Révolution, où il a bien failli être brûlé par les sans culottes, qui y voyaient un symbole du pouvoir clérical. Il ne doit son salut qu’à l’instituteur du village qui la rebaptisé illico « Temple de la Raison ».

    En 1981, il eut même droit à un film avec Jean Lefèvre, Pierre Tornade...

    Le petit village normand d'Allouville s'enorgueillit de son chêne millénaire. Mais un jour, un projet d'élargissement menace l'arbre. Le député Charles Crétois tient à ce projet qui lui permet de continuer la spéculation à laquelle il se livre sur certains terrains. Il est soutenu par le maire d'Allouville auquel il a promis la légion d'honneur. Mais tout le village manifeste : ils veulent sauver le chêne et vont barricader le village et se défendre contre les CRS...

    Voir la fiche du film

    D'après les critiques, ce serait un navet comme film, mais rien que pour le fun, j'aimerais bien le voir. 

     


    Mais curieusement, il ne sera pas le seul arbre chapelle dans le coin !

    A quelques km de là, à LA HAYE-DE-ROUTOT

    Deux ifs de plus de 1600 ans, classés et aménagés en chapelles, ont  fait la renommée de la commune

    Chapelle dédiée à Sainte Anne

     Oratoire voué à Notre Dame de Lourdes

    Les chapelles de la Haye Routot

    Eh non : les chapelles n’ont pas été creusées, mais se sont créées naturellement !  Dans beaucoup de vieux arbres, le bois du cœur tombe en poussière, créant peu à peu de grands vides.

    Une des raisons de planter des ifs dans les cimetières est que l’arbre, toujours vert, est symbole d’immortalité (comme le cyprès dans d’autres régions), mais aussi parce que le bois, l’écorce, le feuillage sont mortels pour le bétail, empêchant ainsi les villageois (au Moyen Age) de faire pâturer leurs animaux dans les cimetières ... 

    Voilà encore une chose que je ne savais pas ! Comme quoi, on en apprend tous les jours. 

    Ndj avait repéré un moulin à vent à aller visiter, mais nous devions attendre 14h30 pour le début des visites.

    Comme nous avions un peu de temps devant nous, Clione et Ndj ont décidé de prendre un repas dans le seul resto du village : Chez Nicole. 

    C'était assez rustique comme resto mais bien sympathique. On a mangé au soleil dans le jardin car il n'y avait plus de places libres à l'intérieur.

       

    J'ai fait comprendre à Clione que je n'étais pas à mon aise quand j'ai vu les poules et le coq venir picorer dans l'herbe autour de moi, je dois être Alektorophobique 

    Je vous invite à cliquer sur Moulin, abbaye et plage jour 11 - suite

    pour poursuivre les visites du dimanche 13 mai

  • Tréguier - Guingamp

    JOUR 9 Vendredi 11 Mai

    Débutons notre journée par... le rangement et le nettoyage du gîte

    car demain nous partirons pour faire étape en Normandie.

    Mon dieu comme ce séjour est vite passé...

    Allez ne perdons pas une minute, activons-nous.

    chutttttttttttt ne dites pas à Clione que

    je jouais avec l'aspirateur .

     


    Commençons notre promenade par :

    La Ville de TREGUIER

    Voir wikipedia/La Ville de TREGUIER

    Située à 6 kms de la mer

    Petite Cité de caractère éminemment touristique avec ses maisons à colombage,

    ses venelles, ses placettes, mais aussi son port de plaisance, son musée E. Renan.

    C'est la capitale historique du Trégor.

    Tréguier en Breton se dit “ Landreger “.
    Cette petite ville a été fondée vers 535 par un moine nommé Tugdual .
    Au Moyen Age , la cité était très prospère , en raison de son port bien situé

    L'ancien et le nouveau Pont Canada

    Premier arrêt dans ce resto sur le port : La Krampouzerie 

    Pourquoi là ? tout simplement parce que Clione et Ndj devaient y prendre un repas en "amoureux"

    La serveuse a immédiatement accepté de nous prendre tous les 3 en photo

    quand elle a appris la raison de ma présence avec eux.

     "Krampouz" en breton veut dire galette

    Elles étaient délicieuses d'après ce qu'ils m'en ont dit. 

    Galette forestière pour Ndj

    Galette aux Saint-Jacques flambés au cognac

    Snif pas de galette spéciale pour moi cette fois. 

    et comme dessert : profitéroles au caramel au beurre salé!

    Après ce bon repas, nous avons commencé à explorer les ruelles et les vieilles façades,

    malheureusement, on n'avait pas toujours assez de recul pour prendre entièrement les façades ou alors il y avait toujours des voitures ou camionnettes garés devant les maisons grrrrrrrr 

    Je voyais bien que cela énervait Clione. 

    hééééééééé !!! Y a des potes à moi là !!! coucou les amis.

    Maison natale d'Ernest Renan

    Voir wikipedia/Ernest Renan

    waouwwwwwwwwwww !! voilà enfin le fameux Kouing Amann

    tant attendu. Quel délice !!! à 16h sortant du four de la Craquanterie !

    la meilleure maison pour acheter les kouings amanns

    Plus d'infos wikipedia/Kouign-amann

    La cathédrale Saint-Tugdual

    A l'origine, la tour des Cloches porte un clocher couvert d'une toiture de plomb mais son poids, ajouté à la foudre, a provoqué sa disparition. Ce n'est qu'après plusieurs tentatives que s'élève en 1785 une nouvelle flèche. Elle est construite en pierre ajourée de quatre signes d'un jeu de cartes : pique, coeur, carreau et trèfle. Louis XVI l'ayant financée grâce aux gains pris sur des loteries. Son nom provient d'une légende relevée par Anatole Le Braz, qui affirme que le clergé, découragé par tant de difficultés lors de la construction de la flèche, accepta l'aide du diable, en échange des âmes des paroissiens morts chaque dimanche entre messe et vêpres, pendant un an. Cela explique pourquoi l'officiant enchaîna dès lors les vêpres à la suite de la messe. La légende dit que le diable n'y vit que du feu.

     


    Continuons notre excursion vers la ville de GUINGAMP

    A la limite entre l’Armor (pays de la mer) et l’Ar-goat (pays de la terre),

    Guingamp naît vraisemblablement au IXème siècle alors qu’il faut faire face aux raids normands.

    Place du centre avec ses vieilles façades à colombages et ses ruelles

    La fontaine LA PLOMEE

    Construite au XVème siècle, la fontaine (emblème de la ville) a été remaniée au XVIIème siècle. Composée de trois bassins, le premier en granit, les deux autres en plomb, elle rappelle les triples fontaines celtiques. La statue qui la domine représente le culte de la vierge mère, Dana ou Ana chez les Celtes, la vierge marie dans la religion chrétienne. Récemment rénovée, elle surplombe la place principale de la ville.

    Plus de quatre siècles d'architecture se côtoient sur cette place en forme de médaillon Louis XV.

    Elle constitue le coeur commercial de la ville.

    Les remparts du château

    Il ne s’agit pas véritablement d’un château mais plutôt d’une construction « militaire » de forme carrée adaptée à l’artillerie avec quatre tours (dont l’une à l’intérieur des remparts) prolongée par les remparts de la ville. Trois tours subsistent encore ainsi qu’une partie des imposants remparts.

    La Basilique Notre-Dame-de-Bon-Secours

    La Basilique est une oeuvre architecturale remarquable dont la construction débute avec le XIIe siècle et s' achève avec le XVIe. Sa façade sud donne la meilleure idée de la complexité architecturale de l' édifice avec les trois époques de construction: roman, gothique et Renaissance. 

    Un gisant s'y repose...

    L'enfeu du Messire Jean-Marie Robin. Le vénérable et discret Messire Jean-Marie Robin est curé doyen de Guingamp à l'époque du couronnement. Sur la table de marbre au fond, on lit cet épître. " Içi gît extrêmement vénéré Messire Jean-Marie Robin, doyen de cette église et chanoine du diocèse de Saint Brieuc et Tréguier, vicaire général. Pendant 20 ans, il gouverna cette paroisse avec la plus grande douceur. Il mourut le 24 décembre de l'an du seigneur 1865 âgé de 70 ans. L'affection de ses paroissiens fidèles au-delà de la tombe lui a élevé ce monument ". Mubi de ses vêtements sacerdotaux, la tête appuyée sur un coussin. A droite et à gauche des anges. A ses pieds la levrette traditionnelle. L'ange du chevet déroule une banderole où se lient ces mots : " defuntus adhuc loquitir " (Le défunt parle encore). 

    Enfeu de Roland de Coatgoureden, sénéchal du duc Charles de Blois (XIVème siècle)

    Un enfeu c'est quoi ? c'est une niche à fond plat, pratiquée dans un édifice religieux et destinée à recevoir un sarcophage, un tombeau ou la représentation d'une scène funéraire.

    Pour plus de photos et d'infos, consulter ce site tout est fort bien détaillé

    Visitez Guingamp la basilique Notre Dame

     


    Sur le chemin du retour vers Tréguier, nous avons été voir une petite chapelle dans le village de 

    Plouëc-du-Trieux

    Voir wikipedia/Plouëc-du-Trieux

    La chapelle Saint-Jorand (aussi appelée chapelle de la Belle-Eglise) a remplacé au XVe siècle un ancien monastère de la Trinité datant du XIIIe siècle.
        La chapelle possède un clocher mur à contreforts surmontés de 3 chambres de cloche ainsi qu’un ossuaire d’attache datant de 1619.

    Nous avons appris (par le voisin de la chapelle qui tondait sa pelouse) que si l'on voit un clocher avec une seule cloche, c'est une chapelle, et si l'on voit deux ou plusieurs cloches alors c'est une église, même si les bâtiments ont la même taille.

    Sur le mur d’enclos se dresse un calvaire.

    Ce voisin nous a aussi conseillé d'aller voir dans le village suivant, une autre église, bien plus belle que celle-ci puisqu'il lui semblait qu'on aimait les vieilles pierres. Il avait raison !

    Nous avons donc suivi son conseil 

     


    Découvrons à RUNAN

    L'enclos Paroissial de Runan, construit au XVème siècle sur les restes d'un ancien moustier des Templiers (XIIème siècle), comprend l'église, le calvaire et l'ossuaire bâtis en granit gris du Trégor.

    Cet ensemble appartenait aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, autrement nommés Chevaliers de Malte.


    Dédiée à Notre-Dame et située sur le chemin des grands pèlerinages (Saint-Jacques de Compostelle, Tro Breizh), l'église de Runan a bénéficié de nombreux embellissements (sculpture, statuaire, vitraux) grâce notamment aux Hospitaliers et à leur Commandeur Pierre de Kéramborgne, et à la générosité des Ducs Jean IV et Jean V de Bretagne.

    A l'extérieur, de nombreux écussons, frises, pinacles et gargouilles ornent les façades.

    Mais c'est quoi au juste un enclos paroissial ??

    Le savez-vous ?

    Voir via wikipedia/Enclos paroissial

    Qui étaient les chevaliers de Malte ?

    Visitez Maltechev

    Vous voilà maintenant plus informés, grâce à notre voyage de noces  dingue comme j'ai appris pleins de choses durant ce voyage ! Je vais pouvoir épater mes potes et je serai incollable au Trivial Pursuit 

     


    Tiens, j'ai l'estomac qui gargouille !! mais ouiiiiiiii il est déjà 19h

    Clione et Ndj vont se faire un petit festin pour le dernier soir en Bretagne

    dans le resto LE CANOTIER à Tréguier

    (à droite sur la photo, dans une ruelle près de la cathédrale)

    Alors en entrée , ils ont pris un mille-feuille de foie gras sur pain d'épice

    comme plat principal :

    moules frites pour Ndj et steak pour Clione mais bon cela ne méritait pas une photo, rien d'exceptionnel comme présentation 

    mais attendez de voir les desserts !!!  miammmmmm

    j'en salive encore rien qu'en voyant les images

    Glace maison au calvados avec son petit macaron

    Banane mijotée aux raisins secs marinés ! un délice de saveurs

    Voilà le séjour breton s'achève ici...  ce fût vraiment trop court et passé trop vite !

    La dernière photo de nous en "amoureux" en Bretagne,

    prise par Mme Robert (qui s'occupe de la gestion du gîte).

    Nous voudrions la remercier pour sa gentillesse

    et ses petites attentions à notre arrivée 

    Je vais aller me coucher pour être en forme pour le trajet vers Mentheville 

    Y aurait-il du soleil ???

    Vous le saurez au prochain épisode 

    A demain les ami(e)s

  • Moulins, abbaye et falaises...

    JOUR 8 Jeudi 10 Mai

    Bonjour tout le monde,

    Ce matin, ce fût encore la désolation ! Il pleuvait comme vache qui pisse !

    J'avais le moral dans les chaussettes en regardant la pluie tomber sur la table de jardin !

    Le vent avait fait tomber la chaise, bref... ce fût une mâtinée pluvieuse,

    encore pire que les autres.

    Mais ce matin, il règnait une certaine effervescence au gîte car Ndj avait rendez-vous

    avec une personne qui allait lui faire visiter un moulin à vent dans la région de Paimpol à Saint-Quay-Portrieux.

    Vite, vite fallait qu'on se prépare pour faire les 44 minutes de trajet indiqué par le gps.

     


     

    Je scrutais le paysage en essayant de découvrir les ailes au loin.

    Non rien toujours pas de moulin en vue, quand tout-à-coup, le gps nous a dit "vous êtes arrivés"

    Effectivement, il se dressait devant mes yeux ébahis 

    Voici donc le moulin Saint-Michel de Saint-Quay-Portrieux (1875)

    Pour tout savoir sur ce moulin

    Voir les détails du moulin/

    Depuis le tertre, on a un panorama incroyable avec vue sur la mer

    J'ai demandé à ce charmant Monsieur s'il pouvait prendre

    "la photo en amoureux" obligatoire journellement.

    Il faisait un de ces vents là ! Pauvre Clione, son brushing n'a pas résisté longtemps 

    Moi j'ai été obligé de tenir mon chapeau à deux mains également...

    Une chance la pluie venait de cesser ! ouffff

    Ndj lui a montré ses photos de la maquette d'un moulin sur pivot, complètement différent d'un moulin tour.

    Ce fût une rencontre intéressante car il nous a signalé deux autres moulins dans la région qui venaient d'être restaurés.

    Nous avons donc décidé d'aller les découvrir durant la journée.

     


    Quelques kms plus loin, Ndj a photographié le Moulin de Merlet,

    à Plourhan, construction de 1542

    qui vient de retrouver ses ailes en mars 2012.

    Le meunier n'était pas là ! Dommage ! Car la restauration semble mieux réussie

    que pour le Saint-Michel.

     


    Oupsss déjà 13h !

    Etape suivante : PONTRIEUX

    Visitez la ville de Pontrieux

    surnommée la petite venise du Trégor, aux 50 lavoirs fleuris.

    (Bon là les fleurs sont aux abonnés absents !!! Mais cela doit être très beau en été)

    PONTRIEUX fait partie des 22 petites cités de caractère de Bretagne.

    En cherchant notre resto, Clione a découvert devant la devanture d'un artisan boucher

    ce panneau indiquant un gratin du soleil ???

    Dommage que c'était fermé, sinon on en aurait bien acheté 1 kilo lolll

     


    Poursuivons notre route pour découvrir

    le Temple de Lanleff

    Avec sa construction en rotonde, le temple de Lanleff intrigue depuis des siècles.

    Visitez le Temple de Lanleff

    Certains voyaient à Lanleff un temple gallo-romain, d'autres un baptistère mérovingien.

    Quant aux romantiques, ils n'ont pas hésité à qualifier le bâtiment de sanctuaire d'origine celtique : les Celtes ont toujours affiché un profond respect pour le symbolisme du cercle.

    Une légende est liée au temple de Lanleff.

    Une pauvre et affreuse femme fit un troc avec le diable : son enfant en échange de pièces d'or.

    Lucifer conclut l'affaire et déposa une poignée de pièces sur la margelle de la fontaine, sise près du temple. Puis il saisit l'enfant et l'emporta. Quand la mère indigne voulut récupérer son butin, elle se brûla gravement : les pièces sortaient tout juste des flammes de l'enfer. Dans un cri de douleur, elle lâcha l'or si convoité et les pièces s'incrustèrent à tout jamais dans le granit de la margelle. Si vous passez par Lanleff, rendez-vous à la fontaine. Vous mouillerez la margelle et 14 pièces apparaîtront.

    Mais avant de les ramasser, réfléchissez bien. L'or du Diable n'a apporté que le malheur aux pauvres mortels que nous sommes.

     Franchement, je n'avais jamais vu quelque chose de semblable.

     

     


    Ne perdons pas trop de temps et allons découvrir le 3ième moulin à vent

    LE MOULIN CRACA à PLOUEZEC

    Visitez le moulin de craca

     

    Moulin tour qui date de 1844

    Situé à 80 mètres de la mer et 65 mètres d'altitude,

    il servait d'amer pour la navigation dans la baie de Paimpol 

    Face au Moulin, la baie de Ploubazlanec, La pointe de l'Arcouest,
    les îles de Saint Riom et de Bréhat et la Pointe de Guilben

     L'ostréiculture à marée basse

    Voilà notre Ndj tout heureux tenant l'aile du moulin.

    Lire la suite

  • Le Château féodal de Tonquédec

     

    JOUR 7 Mercredi 9 Mai

    Ce matin, grasse mâtinée pour tout le monde ! 

    Au réveil, ciel toujours aussi gris...

    Qu'allions-nous faire aujourd'hui ???

    Plus question de faire la balade en train vapeur puisque la locomotive était en panne.

    Clione s'est mise à feuilleter la documention à notre disposition au gîte et elle a eu un coup de coeur pour aller visiter un château féodal dans la région.

    Puis, recherche sur google pour trouver un resto sympa près du château.

    Moi je dis quelle belle invention qu'Internet !

    Pas 5 minutes plus tard, elle avait déniché

    un resto qui lui paraissait sympa

    et unique en Bretagne

    LE TEMPS DES CERISES

    Les avis des internautes étant tous très favorables,

    et en plus recommandé par le 

    C'était ce qu'il nous fallait !!

    Allez hop tous dans la Choupinette...et direction Tonquédec

    On pousse la porte du resto et on découvre une salle vraiment chaude et accueillante.

    Yann nous invite à prendre place près de la grande cheminée

    où il va cuire nos galettes au feu de bois, comme le faisait sa grand-mère

    et voici le résultat

    une galette de blé noir, garnie de jambon, oeuf et fromage

    et accompagnée d'une bolée de cidre Bio

     Nos amoureux en photo

    Vous ne remarquez rien de spécial sur cette photo ???

    Eh oui !! Yann a fait une galette au blé noir rien que pour moi 

    Elle était savoureuse !! 

    Si vous passez dans le coin, je vous recommande son resto

    Foi de Routard, vous ne le regretterez pas !

    Voici son site internet à découvrir 

    Visitez le temps des cerises

    et vous y apprendrez que notre chanteur Julos Beaucarne

    lui a fait l'honneur de donner deux concerts chez lui, que la tv régionale

    lui a consacré un reportage...

    Une vidéo sur Youtube

    Encore merci Yann pour votre accueil.

     


    Toutes les bonnes choses ayant une fin, nous avons pris congé et pris la direction du château.

    Dominant la vallée du Léguer, avec ses onze tours dont deux donjons,

    il est l'un des plus grands châteaux forts de Bretagne.

    Porte d'entrée du château

    chateau-05.gif

    Clione a pris énormément de belles photos de ces ruines mais ne peut malheureusement

    pas toutes les mettre !

    Regardez cette vidéo, elle va vous le faire découvrir

    le site internet du château pour avoir son historique

    Visitez le chateau de tonquedec

     


    Nous avons continué notre découverte du patrimoine de la région

    PLOUZELAMBRE

    Eglise Saint Sylvestre

    Enclos paroissial avec clocher-mur dominié par un clocheton

    et un porche surmonté d'une secrétairie.

    L'ossuaire

    Pour avoir plus de photos et d'infos

    Visitez plouzelambre eglise

    L'Oratoire Saint Sylvestre

     Cet oratoire du XVIe siècle se présente comme un petit édifice entouré d’un mur d’enclos.
        Le monument est ouvert sur trois côtés et comporte un petit autel ; son toit de pierres est surmonté de trois croix.
        Appelé ‘reposoir’, l’oratoire servait d’étape lors des processions.
        Il a été classé monument historique en 1930.

    Fontaine Saint Sylvestre

    Cette fontaine, édifiée au XVIe siècle, figure parmi les plus belles du Trégor.


        Entouré d’un muret d’enclos, le monument se compose d’un édicule abritant la source,

    de trois cuvettes par où s’écoule l’eau et d’un bassin.

    Elle servait également de lavoir.

        Par le passé, l’eau était réputée guérir la lèpre.
        La fontaine a été classée monument historique en 1930.

     


    Le moulin de Crec'h Olen

    Visitez le moulin crec h olen

    Et voici notre journée de promenade qui s'achève.

    Il a commencé à pleuvoir et ce soir il fait grand vent. 

    Cela fait du potin pas possible dans la cheminée feu ouvert de notre gîte

    Si seulement cela pouvait chasser tous ces gros nuages de pluie et nous rendre le soleil !!!

    Je vous dis à demain pour la suite de notre voyage.

  • Promenade sur l’île de Bréhat

     

    JOUR 6 Mardi 8 Mai

    Trédarzec, ce matin au gîte à 8h

    moi : Clione ?

    elle : Oui Routard ?

    moi : As-tu vu qu'il pleut encore ce matin ?

    elle : Oui Routard et même cette fois on a droit à un crachin pffffffffffff, le présentateur sur Tv Breizh avait raison grrr

    moi : Que va-t-on faire alors ? On reste ici ???

    elle : On ne va pas se laisser impressionner par un peu de pluie quand même !

    Allez, mets ceci et nous partons illico voir l'Île de Bréhat, excursion pour toute la journée et tour de l'île en bateau.

     

    Regardez comme je suis bien protégé là

    pour faire notre excursion !

    Enfin mon bonnet ne sera plus trempé !!!

    Merci Clione d'y avoir songé 

    Ne trouvez-vous pas que je ressemble

    un peu à un marin pêcheur ?

    L'île, accompagnée de 86 îlots et récifs voisins, constitue une commune (officiellement nommée Île-de-Bréhat), rattachée au canton de Paimpol,d'une superficie de 309 ha.

    Longue de 3,5 km et large de 1,5 km, est en fait composée à marée haute de deux îles réunies au XVIIIe siècle, par un pont dû à Vauban (ou pont ar Prat) : l'île du nord au relief de Landes et l'île sud plus fleurie.

    Nous avons commencé notre journée par un tour de l'île d'une durée de 45 minutes à bord d'une vedette.

    Le ciel vous en dit long sur la météo...

    J'ai trouvé sur Youtube une vidéo expliquant tout cela

    Le Phare du Paon, datant de 1853

    Il fut détruit par les Allemands en 1944. La surveillance était assurée par des femmes.

    Il est maintenant complètement automatisé.

    La colonne blanche sert de repère de navigation aux marins mais uniquement

    en journée car pas équipée de feux.

    Cormorans, goélands et mouettes nichent sur les rochers.

    Le port-clos : point de liaison avec le continent

    La Chapelle Saint-Michel

    sur un tertre de 33m, elle sert d'amer à la navigation et offre un vaste panorama

    Le Moulin à marée du Birlot a été remis en état.

    Il peut désormais moudre le grain à chaque marée descendante :

    le meunier ouvre la vanne et l'eau de mer retenue dans l'étang de 2ha fait touner la roue

    Voir via wikipedia le Moulin à marée du Birlot

    La marche, cela creuse l'appétit, nous avons dégusté de délicieuses

    moules sauce crème à l'ail sur une terrasse d'un ptit resto, bien abrité du vent

    et c'est là que nous avons commencé à avoir un peu de soleil !!!

    Nous voici revenu sur le continent à mer basse !

    Admirez le beau ciel bleu à 15h ! quel changement !

    Ahhh cela nous a fait un bien fou de sentir de la chaleur sur notre visage.

    A demain pour de nouvelles aventures. 

    On a oublié de prendre la photo en amoureux.